Sarkozy chaudement attendu à Annecy

  • A
  • A
Sarkozy chaudement attendu à Annecy
La venue du candidat Sarkozy à Annecy promet un afflux de visite à Annecy.@ REUTERS
Partagez sur :

REPORTAGE - La venue du chef de l’Etat jeudi à Annecy crée l’effervescence à l’UMP locale.

Dans la permanence UMP d’Annecy, rue de Genève, le téléphone sonne quasiment en permanence. "C’est comme ça depuis ce matin (mardi), ça n’arrête pas", s’amusent Irène et Misou, les deux militantes qui tiennent le lieu. Et pour cause, quelques heures après l’annonce de la venue, jeudi en fin d’après-midi à l’Arcadium, de Nicolas Sarkozy, l’UMP locale fait face à un afflux inhabituel de demandes. D’autant que dans l’intervalle, Nicolas Sarkozy aura probablement annoncé sa candidature.

"C’est important de savoir ce qu’il a à dire"

"La messagerie, on n’a même pas le temps de l’écouter, elle est complètement saturée", reprennent les deux femmes. Elles ont beau être débordées, elles n’en affichent pas moins un large sourire. Même si, pour répondre à toutes les attentes, elles ont sauté leur pause déjeuner.

Irène et Misou ne se contentent pas de répondre au téléphone. Elles accueillent aussi les Annéciens qui passent pour se renseigner. "Je veux savoir si on a accès à l’Arcadium jeudi soir pour voir M. Sarkozy en meeting, même pour les gens qui ne sont pas à l’UMP", s’enquiert ainsi Clément, 20 ans. "C’est important de savoir ce qu’il a à dire. Ce sera son premier meeting en tant que candidat, donc c’est important", explique le jeune homme.

La salle sera pleine

Les militants et les sympathisants devraient venir de toute la région. "Vu l’engouement que ça présente, le nombre d’appels qu’on a, les demandes qu’on peut avoir, la salle sera pleine, à n’en pas douter", se réjouit Stanislas Frécon, responsable des jeunes populaires en Haute-Savoie, certain que les 3.500 places assises de la salle de l’Arcadium auront trouvé preneur. "C’est une fierté et aussi une grosse responsabilité pour nous d’avoir Nicolas Sarkozy jeudi", reprend le jeune homme.

A Annecy, les militants UMP se disent tous heureux et fiers d’accueillir leur favori. Mais ils se disent aussi, et surtout, soulagés de le voir enfin entrer en campagne.