Sarkozy candidat, ses concurrents à la primaire jouent l'indifférence

  • A
  • A
Partagez sur :

Les principaux candidats à la primaire de la droite et du centre estiment que la candidature de Nicolas Sarkozy met fin à un faux suspens.

Nicolas Sarkozy a désormais face à lui treize concurrents qui attendaient avec impatience l’officialisation de sa candidature. Car, maintenant, tous sont sur un pied d’égalité.

Un non-événement. Ses concurrents ont choisi de banaliser cette annonce, dans la mesure notamment où personne n’a encore lu le livre de l’ex-chef de l’Etat. Il faut dire que la plupart des candidats sont encore en vacances. C’est d’ailleurs depuis le Québec qu’Alain Juppé a appris la nouvelle. Si ses proches étaient agacés par le vrai/faux suspens entretenu pendant de longs mois par le président des Républicains, ils refusent aujourd’hui de parler d’événement politique. "On se concentre sur les trois livres qu’il a lui-même [Alain Juppé, NDLR] publié. Il y en a un quatrième qui sortira en septembre. On est sur notre campagne électorale et la déclaration de candidature de Nicolas Sarkozy, comme celle des autres candidats, ne change rien. On reste sur notre ligne", explique Benoît Apparu, porte-parole du maire de Bordeaux.

Pas de mystère. Du coté de François Fillon et Bruno Le Maire on affiche la même indifférence. "Qu’il soit candidat ça n’est pas un mystère. Ça n’a rien de bouleversant", estime un proche du député normand. Mais il y a fort à parier que dans les semaines à venir tous inspectent avec détails les chiffres des libraires quant au livre de Nicolas Sarkozy.

La campagne est lancée. Surtout, avec la rentrée politique, les meetings vont rapidement s’enchaîner. Jeudi soir Nicolas Sarkozy sera à Châteaurenard dans les Bouches-du-Rhône, samedi Alain Juppé se rendra dans les Yvelines et François Fillon ira dimanche dans la Sarthe. La grande explication va pouvoir commencer…