Sarkozy aura du mal à convaincre les électeurs FN

  • A
  • A
Sarkozy aura du mal à convaincre les électeurs FN
@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE - A Hénin-Beaumont, les électeurs de Marine Le Pen sont sceptiques sur le retour de l’ancien président.

L’INFO. Les électeurs FN, "j’ai envie d’aller les reconquérir", a confié Nicolas Sarkozy dimanche, lors de son interview au 20h de France 2. Un sondage Ifop Europe 1 / Le Figaro, montre que le candidat à la présidence de l’UMP conforte son assise parmi les sympathisants de son parti, mais aussi que plus de la majorité des électeurs FN interrogés (57%) ont trouvé convaincante sa capacité à parler à tous les Français. Europe 1 est allé à la rencontre de militants frontistes à Hénin-Beaumont, un des fiefs du parti d'extrême-droite.

>> A LIRE AUSSI - Sondage exclusif : Sarkozy écrase la concurrence à l'UMP

"Il a quand même fait des lois pour le Français moyen". Ils ont voté Marine Le Pen à la présidentielle ou Steeve Briois lors des municipales. Marie-Paul en faisait partie, et elle a regardé avec curiosité l’intervention de Nicolas Sarkozy sur France 2, dimanche soir. Elle lui reconnait certaines qualités, à commencer par "son courage, sa volonté, son charisme. Et il a quand même fait des lois pour le Français moyen". Pour Paul, "ce n’est pas le pire, il a des qualités. Il est plus percutant dans ses paroles, plus efficace, plus dynamique".

"Je vois bien Le Pen aller jusqu’au bout". Mais les militants FN attendent désormais de savoir quelles seront les propositions de Nicolas Sarkozy sur le chômage, le pouvoir d’achat, l’immigration ou la sécurité. Mais sans vraiment y croire. "Bien sûr que je vais l’écouter, je ne suis pas fermé. Mais je suis vraiment sceptique sur son avenir et sur ce qu’il veut représenter, surtout quand on voit que 50% des gens n’ont pas été convaincus. Il a de quoi se poser des questions. Mais je vois bien Marine Le Pen aller jusqu’au bout et pourquoi pas sortir gagnante" en 2017, estime encore Paul. La patronne du FN, elle, est sûre d’elle : "il n'a pas changé, tant mieux. (…) Il n'a donc rien appris. Le vote FN est un vote d'adhésion aujourd'hui". "C'est le moins bon" candidat à l'UMP, assure de son côté l'eurodéputé FN Florian Philippot.

>> A LIRE AUSSI - Comment Sarkozy veut lutter contre le FN

"Moi, je ne voterai pas pour lui". Pour la majorité des électeurs FN à Hénin-Beaumont, le retour de Nicolas Sarkozy ne changera rien à leur vote. "Il a déjà été là cinq ans et je ne vois pas de changement avec lui. Je pense que les gens du FN continueront à voter FN. Moi, je ne voterai pas pour lui", confie l’un d’entre eux. Des électeurs FN qui ont rompu avec les partis traditionnels et que Nicolas Sarkozy aura bien du mal à convaincre