Sarkozy assume sa réunion sur les Roms

  • A
  • A
Sarkozy assume sa réunion sur les Roms
@ CAPTURE D'ECRAN
Partagez sur :

Décriée par l’opposition, elle a lieu en présence des principaux ministres, mercredi, à l’Eysée.

La réunion, tant décriée parmi les milieux associatifs et l’opposition, a lieu en ce moment même à l’Elysée. En présence de plusieurs de ses ministres, le chef de l’Etat tient sa "réunion ministérielle de sécurité" pour aborder, dixit le communiqué de l’Elysée, "les problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms".

Cette réunion fera le point de la situation de tous les départements et décidera les expulsions de tous les campements en situation irrégulière" ajoute le communiqué. Mais selon les informations d'Europe 1, les mesures concrètes ne devraient être annoncées que vendredi, lors d'un déplacement du président à Grenoble pour installer le nouveau préfet de l'Isère.

Initiative stigmatisante

Annoncée mercredi dernier, l’objet de cette réunion a déclenché une vive polémique, l'opposition critiquant une initiative stigmatisante. Mais l'UMP assume. Nicolas Sarkozy prend le sujet très au sérieux et a demandé à plusieurs de ses ministres d’être présent : le premier ministre François Fillon, le ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux, la garde des Sceaux, Michèle Alliot-Marie et le ministre de l’Immigration, Eric Besson ont répondu à l'appel. Seront également présents : les patrons de la police et de la gendarmerie nationale.

Une réponse aux élus

L’opposition condamne l’association d’une communauté à un problème d’insécurité. Le PS juge l’initiative indigne d’un chef d’Etat. "On mélange tout" déplore l’ancien Premier ministre Laurent Fabius. "Plus on s’approche de la présidentielle de 2012, plus on agit en termes de communication" ajoute t-il.

Du côté de l’Elysée, on assure que de nombreux élus se plaignent de la présence de campements en situation irrégulière.