Sarkozy approuve la décision de Proglio

  • A
  • A
Sarkozy approuve la décision de Proglio
@ Reuters
Partagez sur :

La renonciation d'Henri Proglio à sa double rémunération apporte un répit à l'exécutif.

Ce n’est qu’une confirmation implicite. Nicolas Sarkozy a fait savoir vendredi qu’Henri Proglio "était avec [lui] à La Réunion" mardi. Soit deux jours avant d’annoncer sa décision de renoncer à son double salaire. Jeudi soir, le patron d'EDF a assuré ne pas avoir agi sur ordre de l'Elysée ou du ministère de l'Economie. Il a affirmé n'avoir reçu "absolument aucun" coup de téléphone et n'avoir "à aucun moment" parlé du sujet avec Nicolas Sarkozy.

Sur le fond du dossier, Nicolas Sarkozy a indiqué qu’il "approuvait" la décision d’Henri Proglio. Son double salaire, 1,6 million d'euros perçus en tant que patron d'EDF et 450.000 euros en tant que président non exécutif du Conseil d'administration de Veolia, avait suscité de très nombreuses critiques jusque dans les rangs de la majorité. François Fillon avait parlé pour sa part dès jeudi soir d'une décision "sage".

Au-delà, Nicolas Sarkozy ne s’est pas prononcé sur la double casquette d’Henri Proglio, qui continue de provoqué de vives réactions. Et qui pourrait rebondir autour de l’existence du "retraite chapeau". Le patron d’EDF pourrait en effet conserver cette retraite supplémentaire, pour laquelle Veolia a provisionné 13,1 millions d'euros en 2008, selon Le Parisien.