Saint-Pierre-et-Miquelon : Manuel Valls "creuse son sillon" loin des polémiques

  • A
  • A
Partagez sur :

Après le Canada, le Premier ministre s'est rendu à Saint-Pierre-et-Miquelon.

REPORTAGE

Manuel Valls poursuit sa tournée en Amérique du Nord. Après le Canada, le Premier ministre s'est rendu à Saint-Pierre-et-Miquelon. Et si ce n'est pas encore la tournée d'un candidat à la présidentielle, ça y ressemble quand même un peu. "Je creuse mon sillon", rappelle ainsi en privé Manuel Valls, épargné cette semaine par la polémique qui a touché François Hollande après la publication du livre de confidences Un président ne devrait pas dire ça…

"Je suis le deuxième personnage de l'État", aime à souligner également le Premier ministre. Deuxième personnage de l'État et premier recours, au cas où ?

"Ce dont le pays a besoin, c'est d'une vision, d'un sens". Même si la désignation du candidat socialiste à la présidentielle n'est pas encore d'actualité, Manuel Valls a tout de même tenu un discours empreint d'une étonnante solennité, un peu comme si… "Ce dont le pays a besoin, c'est d'une vision, d'un sens", a-t-il insisté, d'une voix affirmée. "Ce dont le pays a besoin, c'est de rassemblement et d'unité. Ce dont le pays a besoin, même si les débats dans une démocratie sont évidemment indispensables, c'est d'aller ensemble. Et bien moi, je le dis et le fais ici, cet appel à l'unité, au rassemblement, à l'unité, à la dignité à la pudeur, à la capacité de s'élever des grands débats, les responsables publiques, nous avons tous, élus, ministres  une grande responsabilité."

Toujours loyal au président - il a défendu sa décision de s'excuser auprès des magistrats -, mais visiblement très décidé, Manuel Valls est par ailleurs apparu détendu et souriant comme rarement. Conscient qu'il a évité les problèmes. En attendant d'être la solution ?