Royal : "tout reste à vérifier"

  • A
  • A
Royal : "tout reste à vérifier"
@ Europe 1
Partagez sur :

VIDEO - Sur Europe 1, dimanche, Ségolène Royal s'est montrée très prudente face à l'affaire DSK.

L'inculpation aux Etats-Unis du patron du FMI Dominique Strauss-Kahn pour agression sexuelle et tentative de viol est "une nouvelle bouleversante à propos de laquelle tout reste à vérifier", a déclaré dimanche la candidate à la primaire socialiste Ségolène Royal sur Europe 1.

"Présomption d'innocence"

"C'est un choc. J'ai appris cette nouvelle bouleversante à propos de laquelle tout reste à vérifier", a déclaré Mme Royal au Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien Aujourd'hui en France, lisant un texte qu'elle avait écrit par avance, et avant d'appeler au respect de la "présomption d'innocence".



Royal se montre prudente après l'inculpation de...



"DSK a droit comme tout citoyen à la présomption d'innocence tant que les faits ne sont pas prouvés. Ma pensée en cet instant va à sa famille, à ses proches et aussi à l'homme qui traverse cette épreuve", a ajouté Mme Royal.

"Indécent d'en faire un feuilleton"

L'ex-candidate Royal a "demandé à chacun de se maîtriser et de ne pas chercher à profiter de la situation". "Il serait indécent d'en faire un feuilleton (...) Le moment n'est pas venu de commenter les conséquences de cette affaire sur la politique intérieure", a souligné la présidente de la région Poitou-Charentes, en appelant à "ne pas s'acharner sur un homme tant qu'il n'a pas eu l'occasion de se défendre".

Dominique Strauss-Kahn, directeur général du FMI et personnalité socialiste en tête dans les sondages pour la présidentielle française, a été inculpé dimanche d'agression sexuelle et de tentative de viol, quelques heures après son arrestation à l'aéroport JFK de New York.