Royal, "simply the best" ?

  • A
  • A
Royal, "simply the best" ?
Ségolène Royal a proposé "un contrat avec la Nation", samedi, à Montreuil@ MAXPPP
Partagez sur :

La candidate a présenté samedi un "contrat pour la nation", sorte de charte en 10 points.

"Instauration d'un référendum d'initiative citoyenne", création d'un "Conseil supérieur" pour chapeauter les médias, lancement d’un "Grenelle des PME" : à quatre semaines du premier tour de la primaire PS, Ségolène Royal a dégainé son "contrat pour la nation", samedi à Montreuil, près de Paris. Celle qui promet désormais d’être "la garante de la morale publique" détaille dans cette charte, dix points qu’elle s'engage à tenir si elle est désignée en 2012. 

Tina Turner en fond sonore

Pour présenter ce contrat de "confiance", l’ex-challengeuse de 2007 avait d'abord soigné la mise en scène, réunissant 1.500 personnes pour son dernier meeting avant le premier grand débat télévisé entre candidats à la primaire, et arrivant au son de Simply the Best (Le(la) meilleur(e) tout simplement) de Tina Turner.

Avec "ce contrat pour la nation", "je m'engage à construire avec vous la République du respect par l'ordre social juste et la participation active des citoyens", a lancé Ségolène Royal promettant "une République nouvelle" avec "un parlement renforcé dans ses pouvoirs de contrôle et revivifié par le non cumul des mandats" et l'inscription dans la Constitution d'une "règle de bonne gestion des fonds publics". Au programme également : la "justice fiscale sans augmenter les impôts", "des règles sociales et fiscales stables sur la durée du quinquennat", et "une révolution écologique par la croissance verte".

Enfin, Ségolène Royal a promis d'installer, si elle était élue, "un comité de surveillance" pour veiller à l'application de ses engagements.

Le contrat pour la nation de Ségolène Royal


"30 jours pour montrer que notre chemin est possible"

"La victoire, disait François Mitterrand, vous ne la rencontrerez que si vous la forcez!", s'est-elle exclamée pour conclure son discours de près d’une heure, sur une tribune aux allures présidentielles entourée de deux grands drapeaux bleu blanc rouge.

"Nous avons 30 jours pour montrer aux Français que notre chemin est possible (...) 30 jours pour faire gagner la France", a-t-elle martelé, donnant rendez-vous au premier tour de la primaire socialiste, le 9 octobre prochain.