Royal s'approprie le drapeau tricolore

  • A
  • A
Royal s'approprie le drapeau tricolore
Partagez sur :

La socialiste a ardemment défendu le "bleu blanc rouge", dans un hommage à François Mitterrand.

A un an de l'élection présidentielle de 2012, tout le monde se bouscule pour célébrer le trentième anniversaire de l'élection de François Mitterrand. Et comme à son habitude, Ségolène Royal a dégainé la première, dimanche dans la salle parisienne des Blancs Manteaux.

L'ancienne candidate socialiste à la présidentielle avait pris soin d'organiser cet hommage deux jours avant ses camarades. Devant 500 partisans, elle s'est montrée fidèle à elle-même : la chanson de Barbara, le drapeau tricolore partout dans les mains des militants, comme elle leur avait demandé. Une référence à sa campagne de 2007, où elle avait déjà ardemment défendu le bleu blanc rouge.

"Le drapeau tricolore a parfois été détourné par les mouvements nationalistes et xénophobes", a souligné Ségolène Royal.

"Maintenant que vous l'avez pris notre drapeau ne le lâchez plus", a-t-elle insisté :

A travers l'hommage rendu à l'ancien président socialiste, la candidate malheureuse en 2007 a établi un parallèle tracé entre l'ancien président et elle, en chute libre dans les sondages. "Pour qu'advienne ce 10 mai , il a fallu affronter la calomnie et avec elle, l'épreuve de la solitude, quand même les amis doutent et s'écartent", a-t-elle rappelé.

Fin du discours, lâcher de ballons violets. Pas sûr que la cote de Ségolène Royal, elle, s'envole à nouveau. Mais pour l'heure, elle ne lâche rien. Elle poursuivra sa campagne samedi à Nancy sur ses thèmes fétiches de l'école et du pouvoir d'achat