Royal reprend la route de la campagne

  • A
  • A
Royal reprend la route de la campagne
@ MAX PPP
Partagez sur :

L’ex-candidate à la présidentielle socialiste mise sur le terrain pour asseoir sa légitimité.

"Ségolène présidente" : le slogan est vite revenu aux lèvres des militants socialistes alors que l’ex-candidate à la présidentielle de 2007 a choisi de repartir en campagne. Direction : le terrain, comme pour mieux couper l’herbe sous le pied à ses adversaires directs dans la course à la primaire socialiste avant 2012.

En début de semaine, Ségolène Royal avait rendu visite à des jeunes en difficulté dans une école de la deuxième chance puis à des ex-salariés de LU. Samedi, entre 200 et 300 personnes, adhérents et représentants des comités locaux de l'association Désirs d'avenir, se sont réunis au "patronage laïque" du XVe arrondissement, association créée à la fin du XIXe siècle par des militants ouvriers et instituteurs.

Une campagne de "porte-à-porte"

"Il faut conduire cette campagne de terrain, porte-à-porte, les yeux dans les yeux. Nous ne sommes pas au service de la gauche, nous sommes au service de la France. Ce n’est pas pareil", a répété à la tribune Ségolène Royal.

Une stratégie approuvée par les militants socialistes qui la soutiennent. Ségolène Royal "a surtout une emprise assez grande sur les quartiers populaires. La gauche de demain, si on gagne, c’est avec elle", certifie Marie, une militante parisienne rencontrée par Europe 1.

Court-circuiter Aubry et DSK

Ségolène Royal reste distancée dans les sondages par Dominique Strauss-Kahn, le patron du FMI, ou Martine Aubry, la Première secrétaire du PS. Mais ses soutiens espèrent qu’elle tient avec cette campagne de terrain sa meilleure carte à jouer pour inverser la tendance. "On ne peut pas gagner une présidentielle en étant enfermé dans un siège de parti ou à plusieurs milliers
de kilomètres du pays. On gagne une présidentielle quand on est sur le terrain, quand on prend le risque de prendre des coups, c’est ce que fait Ségolène", assure Amine, un autre militant rencontré par Europe 1.

Au cours des prochaines semaines, Ségolène Royal devrait ainsi poursuivre son tour de France, au rythme d'un déplacement par semaine. Pour la traditionnelle cérémonie des vœux, elle a déjà choisi sa destination : ce sera Bully-les-Mines, dans le Nord-Pas-de-Calais, la région de Martine Aubry.