Royal : la fermeture de Fessenheim "engagée dès l'année prochaine"

  • A
  • A
Royal : la fermeture de Fessenheim "engagée dès l'année prochaine"
@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

"Les engagements présidentiels seront tenus", a assuré la ministre de l'Ecologie

Un peu plus d'une semaine après le "couac" d'Emmanuel Macron sur les 35 heures, c'est Ségolène Royal qui a agacé l’exécutif, mardi. La ministre de l'Ecologie et de l'Energie a laissé entendre, à la mi-journée, que la doyenne des centrales nucléaires françaises, Fessenheim, fermera en 2018. Avant de rétropédaler suite à un coup de fil de François Hollande. Mercredi, Ségolène Royal a répété que le processus de fermeture de Fessenheim sera "engagé dès l'année prochaine", conformément à la promesse du chef de l’Etat.

"Comme je l'ai dit hier (mardi), à partir du moment où deux nouveaux réacteurs vont ouvrir, deux vieux réacteurs devront fermer à l'échéance butoir de 2018, ce qui veut bien dire qu'il faudra dès l'année prochaine engager ce processus en respect des personnes, en respect des territoires", a déclaré la ministre sur BFM.