Royal exige une clarification sur le cumul COP21-Conseil constitutionnel de Laurent Fabius

  • A
  • A
Royal exige une clarification sur le cumul COP21-Conseil constitutionnel de Laurent Fabius
@ THOMAS SAMSON / AFP
Partagez sur :

COUAC - Ségolène Royal exige une petite mise au point sur le cumul des fonctions de Laurent Fabius. 

Moins de 24 heures après le remaniement gouvernemental, la ministre de l'Environnement Ségolène Royal a estimé qu'il fallait "clarifier les règles du jeu" concernant le cumul par Laurent Fabius des fonctions de président du Conseil constitutionnel et de président de la COP21 sur le climat. "Il y a un débat qui a lieu. J'attends que les décisions soient prises, je ne demande rien, j'attends qu'on me dise exactement comment cela va se passer", a dit à la presse Ségolène Royal. Depuis le remaniement, cette dernière le titre officiel de ministre "chargée des Relations internationales sur le climat".

Fabius veut rester président de la COP21. Rival politique de longue date de Ségolène Royal, l'ancien ministre des Affaires étrangères doit être nommé à la tête du Conseil constitutionnel, mais souhaite aussi garder son titre de président de la COP21 jusqu'en novembre. Ce cumul, qui pour l'intéressé ne pose pas de problème, a suscité des interrogations sur la compatibilité des deux fonctions.

"Clarifier les règles du jeu". Concernant le processus de nomination au Conseil constitutionnel, "il y a des auditions devant l'Assemblée nationale et le Sénat qui sont prévues. Jean-Louis Debré (actuel président du Conseil) peut donner un avis. Il faut attendre que les choses se clarifient", a déclaré Ségolène Royal, à la fin d'une réunion à Paris des ministres européens de l'Environnement sur les suites de la COP21. "Il faut clarifier les règles du jeu pour que nos homologues à l'échelle planétaire puissent être au clair sur les procédures qui seront suivies", a-t-elle ajouté.