Roms : des expulsions dès jeudi

  • A
  • A
Roms : des expulsions dès jeudi
@ MAXPPP
Partagez sur :

Le gouvernement a annoncé un vol reconduisant 79 Roms en situation irrégulière pour jeudi.

De passage à Toulon, le ministre de l'Intérieur a tiré un premier bilan chiffré de l’opération de démantèlement des camps de Roms en situation irrégulière. Brice Hortefeux en a profité pour annoncer un premier vol de reconduite à la frontière dès jeudi. Ce vol concernera 79 Roms reconduits à Bucarest par un vol affrété dans le cadre d'un retour volontaire dans leur pays d'origine, a précisé le ministre de l'Immigration, Eric Besson

"En tout, ce sont quelque 700 Roms qui seront raccompagnés dans leurs pays d'ici la fin du mois" en avion, a affirmé Brice Hortefeux. Sans pour autant préciser s’il s’agit de procédures individuelles de retour à la frontière classique ou de vols groupés, c’est-à-dire une procédure d’exception.

Vol charter ou procédure classique ?

Brice Hortefeux a annoncé que les vols, à destination de la Roumanie et la Bulgarie, seront effectués par des "compagnies privées depuis des aéroports publics". Un second vol aura lieu le 26 août, un troisième étant prévu pour "fin septembre". A chaque fois, il s'agira d'avions "affrétés", le gouvernement refusant de parler de "vols spéciaux" ou de "charters".

L’expulsion de 700 personnes programmées sur trois jours semble néanmoins indiquer que des vols charter sont prévus. Un peu plus tôt dans la matinée, le ministre de l’Immigration Eric Besson avait pourtant indiqué sur RTL que la France ne mettrait pas en place des "vols spéciaux" pour reconduire les Roms dans leur pays d'origine.

La différence avec un vol charter réside en fait dans l'accord des personnes expulsées. En 2009, 44 vols de ce type ont été organisés et 10.000 Roumains et Bulgares ont été reconduits sur la base de ce volontariat.

Les démantèlements de camp continuent

Brice Hortefeux a également évoqué les derniers démantèlements de camp en cours, confirmant que 84 Roms ont été évacués mardi matin d'un terrain communal à Tremblay-en-France, en Seine-Saint-Denis. Le ministre de l’Intérieur a également annoncé l’évacuation prochaine d’un camp à Marseille, dans lequel résident 150 Roms, dont 80 adultes.

Depuis la fin du mois de juillet, 51 camps de Roms ont été démantelés, selon Brice Hortefeux.