Romero : "Il faut que les politiques disent leur homosexualité"

  • A
  • A
Romero : "Il faut que les politiques disent leur homosexualité"
@ Europe 1
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Pour Romero, Stéphane Bern n'aurait pas du révéler l'homosexualité de Geoffroy Didier.

 "Je ne suis pas favorable à ce que ce soit quelqu'un dise votre homosexualité à votre place (…)a confié Jean-Luc Romero, invité lundi dans Le grand direct des médias sur Europe 1. Mais, a-t-il ajouté, "je suis favorable à ce qu’il y ait de plus en plus de femmes et d’hommes politiques notamment qui disent leur homosexualité".

 Le conseiller régional d'Ile de France  (apparenté PS) réagissait aux propos de Stéphane Bern qui a révélé sur le plateau de l’émission de Canal+ "Salut les terriens" l’homosexualité de Geoffroy Didier, le cofondateur à l’UMP du mouvement de la Droite forte. Ce dernier a ensuite déploré sur Twitter des "propos mensongers et choquants".

S'il comprend que le "outing" puisse être tentant face à l'attitude de certains - "On n'a pas à le dire, même si je peux comprendre que, parfois, vis-à vis de certains responsables politiques qui tiennent des propos homophobes et qui sont eux-mêmes homosexuels, on est parfois envie de le dire", Jean-Luc Romero considère que cela peut surtout être dangereux. "Il faut faire attention et laisser la personne le dire elle-même, par contre je suis favorable à ce qu’il y ait de plus en plus de femmes et d’hommes politiques notamment qui disent leur homosexualité, je crois qu’avec ce qui vient de se passer ces derniers temps, c’est utile", estime t-il.

 L'auteur de Homo Politicus avait, lui aussi, été victime d'un "outing" en 2000. "Je l'ai vécu alors que je devais le faire moi-même dans un journal quelques jours plus tard et je trouvais que c'était ma propre responsabilité", a confié Jean-Luc Romero. En marge de la campagne pour les municipales à Paris, le magazine gay E. Mâle avait révélé que le conseiller régional RPR d'Ile de France était homosexuel.