Robert Ménard veut créer une "garde biterroise" pour patrouiller dans Béziers

  • A
  • A
Robert Ménard veut créer une "garde biterroise" pour patrouiller dans Béziers
Robert Ménard veut créer une "garde biterroise".@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Le maire de Béziers, proche du FN, propose à d'anciens membres des forces de l'ordre de former une patrouille chargée de la sécurité de la ville.

Après une campagne sur le pistolet, "nouvel ami" de la police municipale, Robert Ménard veut créer une patrouille chargée de la sécurité. Le maire de Béziers, proche du Front national, a annoncé mardi la prochaine mise en place d'une "garde biterroise", composée de bénévoles qui patrouilleront dans les rues de la ville pendant la durée de l'état d'urgence. 

Une patrouille non armée. "Vous êtes ancien policier, ancien gendarme, ancien militaire, ancien pompier, rejoignez la garde biterroise", proclame une affiche, avec pour fond la cathédrale Saint-Nazaire de Béziers et qui sera placardée à partir de jeudi dans la ville. Cette "garde biterroise" ne sera pas armée, mais sera en contact radio avec le PC de la police municipale de Béziers, a expliqué Robert Ménard, lors d'une conférence de presse, précisant que le recrutement commencera jeudi. Elle sera chargée de signaler tout acte suspect, a encore expliqué la mairie, et a vocation à exister tant que l'état d'urgence sera maintenu.



La sécurité, le cheval de bataille de Robert Ménard. Depuis son élection à la mairie de Béziers en mars 2014, Robert Ménard a été à l'origine de plusieurs polémiques, notamment pour avoir annoncé le pourcentage d'élèves de confession musulmane dans les écoles publiques de sa ville, instauré un couvre-feu dans certains quartiers pour les mineurs de moins de 13 ans non accompagnés. La semaine dernière, le maire a demandé aux dirigeants des mosquées de sa ville de signer une "charte" en six points, leur demandant notamment de ne prêcher qu'en langue française.