Robert Ménard contre pro-réfugiés : face-à-face tendu au conseil municipal de Béziers

  • A
  • A
Robert Ménard contre pro-réfugiés : face-à-face tendu au conseil municipal de Béziers
@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Le conseil municipal s'est déroulé à huis clos, mardi, à la suite de débordements.

A Béziers, tout le monde n'a pas apprécié le dernier coup de com' de Robert Ménard. Le maire a mis en ligne le 11 septembre une vidéo dans laquelle on le voit déclarer à des migrants syriens qu'ils ne sont "pas les bienvenus" dans sa ville. Des membres d'un collectif de défense des réfugiés se sont rassemblés mardi soir devant l'Hôtel de ville de Béziers. Ils ont tenté d'assister au conseil municipal, ce qui a donné lieu à des tensions avec les policiers.

Bousculade. Selon le Midi Libre, la plupart des bancs du conseil municipal étaient déjà occupés par des partisans de Robert Ménard. Par conséquent, tous les membres du collectif qui souhaitaient assister au conseil n'ont pas pu entrer dans la salle. La situation a dégénéré dans l'antichambre, avec une bousculade entre les policiers municipaux et les opposants à Robert Ménard.


Conseil municipal à huis clos. De leur côté, les opposants qui étaient à l'intérieur de la salle ont brandi des pancartes. "Ménard, Béziers ne t'appartient pas", pouvait-on notamment lire sur l'une d'elles. Le maire a alors décidé de faire évacuer la salle, puis demandé le vote d'un huis clos. Le conseil municipal s'est donc déroulé sans public, une première à Béziers, selon le Midi Libre.

"Un policier a été bousculé. Nous nous réservons toutes les possibilités prévues par la loi", a déclaré Robert Ménard à Metronews. "Je souhaite que les choses se calment, mais si ce n'est pas le cas, il faudra envisager des mesures".