Revivez une journée d'élections

  • A
  • A
Revivez une journée d'élections
Partagez sur :

Redécouvrez, minute par minute, la journée électorale de dimanche en France et dans toute l'Union européenne. Résultats, commentaires et anecdotes.

Les résultats ne sont pas définitifs dans tous les Etats-membres. Mais les projections officielles proposées dans la nuit de dimanche à lundi laissent clairement apparaître le nouveau visage du Parlement européen : le Parti populaire européen, de centre-droit, reste le premier groupe politique à Bruxelles et à Strasbourg. Les socialistes sont largement devancés, suivis des libéraux et des Verts dont le nombre d'eurodéputés progresse largement.

Redécouvrez, minute par minute, le récit de la journée de dimanche proposé sur Europe1.fr.

01h09 : Vincent Peillon, tête de liste PS aux européennes dans le Sud-Est, est réélu, tout comme Jean-Marie Le Pen (FN) dans le Sud-Est.

00h44 : le leader altermondialiste José Bové (Europe-Ecologie) est élu dans le Sud-Ouest, tout comme le chef de file du Front de Gauche Jean-Luc Mélenchon et Dominique Baudis pour l'UMP.

00h30 : Bertrand Delanoë, le maire de Paris, demande une remise en cause "de la base au sommet" au PS.

00h24 : Brice Hortefeux est élu. Ce qu'il n'avait pas vraiment prévu en se plaçant en 3e position sur la liste UMP du Centre. Une source proche du gouvernement explique que le chef de l'Etat est lui-même "gêné" par cette élection inattendue.

00h20 : le Labour Party n'arriverait qu'en troisième position, d'après des chiffres de la BBC. Le parti travailliste en Grande-Bretagne a obtenu des résultats "lamentables", selon son vice-président. Les résultats complets ne sont pas encore connus. Le BNP, extrême droite, remporte son premier siège.

00h18 : l'ancien de Greenpeace, devenu tête de liste Europe écologie, Yannick Jadot, devient eurodéputé dans l'Ouest.

minuit, à 0h30 puis à 0h45 : voici les résultats partiels donnés par le ministère de l'Intérieur :
UMP : 27,91%
PS : 16,51%
Europe écologie : 16,23%
MoDem : 8,46%
FN : 6,35%
Libertas : 6,75%
Front de gauche : 6,01%

23h59 : quatre femmes deviennent ou redeviennent eurodéputés : Marielle de Sarnez (MoDem) est élue en Ile-de-France, Catherine Trautmann (PS) dans l’Est, Corinne Lepage (MoDem) dans le Nord-Ouest et Marine Le Pen (FN) dans le Nord-Ouest.

23h49 : voici la totalisation nationale en voix établie par le ministère de l'Intérieur :
UMP : 27,73%
PS : 16,66%
Europe écologie : 16,03%
MoDem : 8,47%
FN : 6,40%
Libertas : 6,81%
Front de gauche : 5,99%

23h45 : Nathalie Kosciusko-Morizet, ex-secrétaire d'Etat à l'Ecologie, observe "une montée de la conscience écologiste en Europe".

23h43 : au Danemark, l'opposition social-démocrate arrive en tête, selon des résultats partiels. En Slovénie, c’est aussi l’opposition, mais de centre-droit, qui l’emporte. En Lettonie, pays frappé de plein fouet par la crise, le parti de droite arrivé au pouvoir en mars dernier est confirmé dans les urnes. En Hongrie, le scrutin est marqué par une percée de l’extrême-droite.

23h36 : Marie-George Buffet appelle à "élargir" le Front de gauche, l'alliance du PCF et du Parti de gauche de Mélenchon, qui distance le NPA d'Olivier Besancenot.

23h31 : Benoît Hamon, le porte-parole du PS et n°3 en Ile-de-France, perd comme annoncé son siège à Strasbourg. La liste socialiste en Ile-de-France est battue par celle d'Europe écologie. Martine Aubry assure qu'il s'agit de "sa plus grande tristesse" de la soirée.

23h13 : la socialiste Aurélie Filippetti parle de "tsunami politique". Ces européennes sont une "réplique du 21 avril 2002".

23h00 : voici les dernières estimations données par plusieurs instituts de sondage :
UMP : 28%
PS : 16,8%
Europe écologie : 16,2%
MoDem : 8,5%
Front de gauche : 6,5%
Front national : 7%
NPA : 5%
Libertas : 4,5%
Dans les circonscriptions Ile-de-France et Sud-Est, Europe écologie devancerait le Parti socialiste.

22h 56 : au niveau européen, les premières estimations font état de 236 à 276 sièges pour le PPE, le parti conservateur, contre 155 à 165 sièges pour le PSE (Parti socialiste européen), 78 à 84 sièges pour les libéraux et 52 à 56 sièges pour les Verts.

22h50 : au Portugal, le Parti social-démocrate, l’opposition de droite, bat de façon surprise le PS du premier ministre José Socrates, selon des résultats partiels. A Chypre, c’est également l’opposition de droite qui l’emporte, en devançant de peu le parti communiste au pouvoir. En Pologne, le parti libéral Plateforme civique au pouvoir arrive en revanche largement en tête.

22h45 : Daniel Cohn-Bendit propose une alliance anti-Barroso au MoDem et au PS.

22h39 : la diffusion, vendredi, du film "Home" de Yann Arthus-Bertrand sur le réchauffement climatique est critiquée par Jean-Marie Le Pen pour qui elle a servi la "candidature Bové".

22h30 : voici les premiers résultats partiels donnés par le ministère de l'Intérieur, sans l'Ile-de-France :
UMP : 27,47%
PS : 16,96%
Europe écologie : 15,02%
MoDem : 8,52%
Libertas (Philippe de Villiers et Frédéric Nihous) devancerait le Front national.
Front de Gauche (PC et PG) : 5,94%

22h28 : à Hénin-Beaumont dans le Nord, ville où elle est candidate aux prochaines municipales anticipées, Marine Le Pen recueille avec le FN 27,92% des voix. L'UMP ne rassemble là que 11,53% des suffrages, le PS 16,34%.

22h22 : en Allemagne, les conservateurs et le parti d'Angela Merkel arrivent en tête avec 39,4%, selon des résultats encore provisoires.

22h14 : "on a eu tort de faire une élection présidentielle anticipée", déclare sur Europe 1 Jean-François Kahn, analysant les scores du MoDem.

22h12 : la ministre de l'Intérieur annonce un taux de participation définitif de 40,48%.

22h08 : en Italie, le parti de Silvio Berlusconi l'emporterait, malgré les scandales, avec entre 39 et 43% des voix. En Espagne, le PP, parti conservateur, bat le PSOE au pouvoir avec 43% des voix contre 38% pour les socialistes.

22h06 : François Bayrou reconnaît une "déception". Revenant sur l'incident avec Daniel Cohn-Bendit sur le plateau de l'émission "A vous de juger", le leader du MoDem dit s'être "laissé entraîner dans une polémique excessive". "La vie c'est comme ça, il faut tirer les leçons, je le ferai", ajoute François Bayrou.

22h00 : voici les premières estimations sur les résultats des élections européennes :
L'UMP est largement en tête avec 27% des voix (30 sièges)
Le PS n'obtient que 16% des suffrages, au coude-à-coude avec Europe écologie 16% également (14 sièges chacun)

21h55 : en Ile-de-France, le PS ne remporterait que deux sièges, ce qui signifierait que son porte-parole, Benoît Hamon, troisième sur la liste conduite par Harlem Désir, perdrait son unique mandat électif.

21h48 : en Suède, le Parti des pirates pourrait avoir ses premiers eurodéputés alors que les écologistes font une percée importante. En Finlande, c'est le parti nationaliste et eurosceptique des Vrais Finlandais qui serait en progression.

21h42 : le Parlement européen de Bruxelles bruisse, raconte l'envoyée spéciale d'Europe 1. Les membres des différents partis sont en train de dessiner le visage de la future assemblée. Principale information : une forte progression des Verts.
Voici quelques pistes :
PPE (droite conservatrice) : 255 à 260 députés européens
PSE (socialiste) : 190-195 députés
Libéraux : 75 députés
Verts : une soixantaine d'eurodéputés contre 43 actuellement.

21h38 : en Espagne, l'opposition de droite l'aurait emporté d'une courte tête face aux socialistes.Au Portugal, le PS au pouvoir et la droite seraient au coude-à-coude. A Malte, le Parti travailliste (opposition) aurait battu le Parti nationaliste (droite libérale) au pouvoir.

21h30 : nouvelles estimations sorties des urnes, proposées par TNS-Sofres :
UMP : 28%
PS : 16,8%
Europe écologie : 15,7%, à un point donc environ du PS.
MoDem : 8,5%

21h28 : Marine Le Pen refuse, sur Europe 1, de parler d'échec, assurant que le score du FN est au contraire un "succès". Elle cible cependant les sondages et l'attitude des médias. Jean-Marie Le Pen explique, de son côté, que la campagne électorale a été "manipulée".

21h25 : le Parlement européen annonce une abstention record de 56,99% sur l'ensemble de l'UE. En 2004, le taux d'abstention avait atteint 54,6%.

21h20 : le centre-droit progresse dans toute l'Europe, face aux partis de gauche, selon les premières estimations.

21h18 : "il ne faut pas se raconter de salades, c'est un échec pour le Parti socialiste, c'est un grave recul", explique sur Europe 1 Jack Lang.

21h17 : "je sentais qu'il y avait une grande attente", confie sur Europe 1 Eva Joly, la n°2 d'Europe écologie en Ile-de-France, qui ne revient pas des scores de son parti.

21h14 : "nous ne sommes pas encore crédibles face à Nicolas Sarkozy", reconnaît Martine Aubry. "Le parti socialiste a besoin d'une profonde rénovation", ajoute la première secrétaire du PS, qui plaide pour un "rassemblement de la gauche".Elle en appelle à "l'espoir et à la confiance des électeurs".

21h11 : en Ile-de-France, Europe écologie passerait largement devant le PS avec 19,7% des voix, selon TNS-Sofres. Les socialistes n'obtiendraient que 14% des voix. Denis Baupin, chef de file des Verts au conseil de Paris, parle de "D-Day pour l'écologie politique".

21h06 : le taux de participation moyen dans l'Union européenne est de 43,01%, selon les estimations rendues publiques par les services du Parlement européen.

21h05 : au QG du MoDem, selon l'envoyé spécial d'Europe 1 sur place, les militants attendent les explications des ténors du parti. A commencer par François Bayrou dont l'affrontement avec Daniel Cohn-Bendit dans l'émission "A vous de juger" jeudi est souvent pointé du doigt.

21h04 : dans le Sud-Ouest, selon l'envoyé spécial d'Europe 1 rue de Solférino, le PS pourrait être devancé par Europe écologie et ne décrocher ainsi que la troisième place. PS et Europe écologie serait également au coude à coude en Ile-de-France.

21h00 : nouvelles estimations sorties des urnes, proposées par les différents instituts de sondage :
Avec 28%, l’UMP devancerait de plus de 10 points le PS à 17%
Europe Ecologie battrait largement, avec 15%, le MoDem à 8%
Le Parti de gauche serait à 6,5%, le FN à 7%, Libertas (Philippe de Villiers et Frédéric Nihous) à 4,5 %.

20h57 : la droite, parti d'opposition, est donnée gagnante en Bulgarie. Tout comme le centre-droit, également dans l'opposition, en Slovénie.

20h52 : un remaniement ministériel en France ? Brice Hortefeux ne confirme rien, au micro d'Europe 1. "Je me plierai à ce que le président de la République décidera", explique le n°3 sur la liste UMP du Centre.

20h51 : au Danemark, à contre-courant du reste de l'Europe selon les premières estimations, les sociaux-démocrates l'emporteraient et battraient les libéraux au pouvoir.

20h49 : au siège de la fédération du PS à Lille, le coeur n'y est pas. Les militants ne devraient pas s'éterniser, raconte le correspondant d'Europe 1 sur place.

20h46 : Jean-Marie Le Pen, le leader du Front national, insiste sur l'abstention, un "désaveu" pour l'Union européenne.

20h44 : Daniel Cohn-Bendit pourrait être président du groupe des Verts européens. Il assure en revanche qu'il ne sera pas candidat à la présidentielle en France. Et pour cause : il n'est pas français.

20h39 : "personne ne peut se réjouir aujourd'hui", déclare le socialiste Manuel Valls sur Europe 1. Il parle d'un "échec collectif".

20h35 : la participation serait au plus bas en Italie, en baisse de plus de 6 points par rapport au scrutin de 2004, selon des chiffres officiels mais pas définitifs.

20h32 : les leaders écologistes se succèdent à la tribune au QG d'Europe écologie, sous les applaudissements, raconte l'envoyée spéciale d'Europe 1. Les militants attendent l'arrivée de Daniel Cohn-Bendit.

20h28 : voici les premières projections en nombre de sièges, selon OpinionWay :
UMP : 28
PS : 15
Europe écologie : 14
MoDem 6

20h28 : l'extrême-droite ferait son retour en Roumanie à l'occasion des européennes. Gauche et droite resteraient cependant en tête, à égalité.

20h26 : Rachida Dati, n°2 sur la liste UMP en Ile-de-France, salue le "succès du président de la République"

20h25 : "la gauche est dans le trou", assure Jean-Luc Mélenchon dont le Front de gauche passerait devant le NPA.

20h20 : François Fillon analyse le score de l'UMP comme la "reconnaissance du travail accompli par la présidence française de l'Union européenne sous l'autorité du président de la République" et "le résultat de l'unité de la majorité et de la clarté de son projet pour l'Europe politique". Le premier ministre appelle à "l'unité nationale".

20h19 : Daniel Cohn-Bendit, chef de file d'Europe Ecologie, parle d'une "aventure extraordinaire"

20h18 : le "mauvais" score du MoDem est "une déception", commente Corinne Lepage, ancienne écologiste devenue tête de liste du parti de François Bayrou.

20h15 : au Luxembourg, le parti de centre-droit du premier ministre sortant Jean-Claude Juncker serait en tête.

20h13 : "le référendum anti-Sarkozy a échoué", selon Luc Chatel, le porte-parole du gouvernement.

20h11 : le Parti socialiste "paie ses divisions" selon Vincent Peillon. Le "PS a cessé provisoirement d'incarner l'espérance", lance Jack Lang.

20h07 : le NPA d'Olivier Besancenot (5%) serait devancé par les listes Front de gauche de Jean-Luc Mélenchon (6-7%)

20h06 : Brice Hortefeux parle de "très bon résultat" pour l'UMP, Xavier Bertrand de "succès important".

20h03 : Frédéric Lefebvre, le porte-parole de l'UMP parle déjà d'"une prime pour la majorité présidentielle et les Verts"

20h01 : Benoît Hamon, le porte-parole du PS, pourrait ne pas être élu en Ile-de-France.

20h01 : Europe Ecologie devancerait le PS dans le Sud-Est.

20h00 : voici les premières estimations sorties des urnes, proposées par les différents instituts de sondage :
Largement en tête, l’UMP obtiendrait 27-28%
Coulé, le PS passerait sous la barre symbolique des 20% avec 17-18%
Europe Ecologie réaliserait le bon score annoncé avec 14-15%
Le MoDem serait loin derrière avec 8-9%
Le FN serait à 7%, Libertas (Philippe de Villiers et Frédéric Nihous) à 5 %

20h00 : l’abstention est de 60%, un record historique pour une élection européenne.

19h53 : atmosphère est assez tendue rue de Solférino, au siège du Parti socialiste, selon Antonin André pour Europe 1.

19h49 : les ministres et les ténors de la majorité sont en train de gagner peu à peu Matignon. Tout sourire, selon l'AFP.

19h44 : en Slovénie, c'est l'opposition de centre-droit qui sortirait en tête, devant le parti social-démocrate au pouvoir.

19h26 : l'extrême-droite en Hongrie placerait ses deux premiers euro-députés. Selon les premières estimations, le parti en tête serait la plus grande formation de l'opposition de droite, le parti Fidesz.

19h22 : un "ténor" de l'UMP glisse à l'AFP que le score de la majorité s'annonce "fantastique".

19h18 : le parlement européen à Bruxelles est encore calme, les candidats ayant préféré rester dans leur circonscription en attendant les résultats. Mais tous les grands médias européens sont présents.

19h15 : "il y avait foule aujourd'hui sur les plages à Marseille", raconte la correspondante d'Europe 1 dans la région, Nathalie Chevance.

19h08 : "60% d’abstention, ce serait un record, c’est du jamais-vu à l’exception de quelques référendums", explique sur Europe 1 Jérôme Sainte-Marie, directeur associé de l'institut de sondage ISAMA.

18h58 : 3.000 Belges privés de vote européen. Ces citoyens vivant à l'étranger ont en fait été rayés des listes électorales parce que leur nom apparaissait sur d'autres listes fournies par d'autres Etats membres. Ils ont en revanche pu voter pour les élections régionales... Un quiproquo raconté par laRTBF.

18h53 : la participation à 18 heures en Espagne est de 33,93%, stable par rapport au scrutin de 2004.

18h47 : et en Bulgarie qui a adhéré à l'UE en 2007 ? La droite arriverait en tête devant les socialistes du premier ministre Serguei Stanichev, selon les sondages à la sortie des urnes.

18h39 : les socialistes en force en Grèce où ce parti d'opposition récolterait entre 36 et 39,5% des voix contre 30 à 33% pour les conservateurs au pouvoir. Chiffres à partir de sondages sortis des urnes.

18h35 : les chiffres exacts de la déroute annoncée des travaillistes ne sont pas encore connus. Mais Gordon Brown exclut de démissionner.

18h34 : "regarde comment cet électeur est habillé et devine sa nationalité" : c'est le test en photos proposé par BBC News.

18h28 : des plaintes à la pelle au Portugal. 250 requêtes et plusieurs incidents ont été enregistrés par la Commission nationale électorale. En cause : la nouvelle "carte de citoyen", une nouvelle pièce d'identité qui comporte un nouveau numéro, mais que tous les électeurs n'avaient pas sur eux.

18h12 : en France, les premières estimations de l'abstention commencent à tomber : 58% pour Opinionway-Fiducial et 60% pour TNS-Sofres. En 2004, l'abstention était de 57,2%.

18h09 : à Barcelone, la police est allée chercher chez eux plusieurs responsables d'un bureau de vote qui avaient visiblement oublié le scrutin... Information de 20minutos.es.

18h05 : en Allemagne, les conservateurs de la chancelière Angela Merkel seraient largement en tête, selon les premiers sondages sortis des urnes.

18h02 : en Belgique, la RTBF annonce que les premiers résultats en Flandre montrent une nette progression du CD&V, les chrétiens-démocrates, et de la N-VA, un parti autonomiste.

17h30 : participation à 17 heures circonscription par circonscription :
Nord-Ouest : 32%
Ouest : 35,47%
Est : 31,76%
Sud-Ouest : 35,67%
Sud-Est : 33%
Massif Central-Centre : 35,55%
Île-de-France : 30,20%

17h10 : le taux de participation en métropole atteint 33,18% à 17 heures en très légère baisse par rapport à 2004 (33,24%).

16h50 : à Paris, la participation était à la mi-journée de 9,59%.

16h39 : trois personnes ont été interpellées en Bulgarie. Elles sont soupçonnées d'avoir versé de l'argent ou d'avoir exercé une pression sur des électeurs afin qu'ils votent pour un parti, annonce la police sans autres précisions.

16h30 : Le Temps, quotidien suisse, annonce sur sonsite internetqu'il mettra en ligne, dès 18h30, les estimations de sortie des urnes en France.

15h58 : le taux de participation aux élections européennes au Portugal s'élevait à la mi-journée à 11,84% en baisse de près de trois points par rapport à 2004.

15h40 : le taux de participation en Allemagne est de 20,2% à 14h00, pratiquement inchangé par rapport à 2004.

15h40 : prévisions météo, références littéraires ou musicales, plusieurs médias bulgares déploient des trésors d'ingéniosité pour contourner la loi électorale et donner des résultats de sondages sortis des urnes tout au long de la journée électorale.

15h27 : le parti conservateur est en tête en Autriche devant les sociaux-démocrates qui enregistrent un sérieux revers, selon des résultats portant sur 20,5% des bulletins dépouillés. L’eurosceptique Hans-Peter Martin fait une percée et l’extrême droite est en recul par rapport aux prévisions.

14h43 : le taux de participation en Espagne à 14 heures presque stable par rapport au scrutin de 2004 : 24,26% contre 24,56% il y a cinq ans.

14h13 : François Fillon va recevoir plusieurs ministres et membres de la majorité à 19 heures à Matignon, une heure avant la fin du scrutin européen en métropole. Le premier ministre, qui a voté en fin de matinée à Solesmes, dans la Sarthe, avec son épouse Pénélope, fera une allocution télévisée entre 20h15 et 20h30.

13h50 : le taux de participation à midi en Italie s'élève à 30,7%, en baisse de 3 points par rapports à 2004. Les Italiens peuvent voter depuis samedi.

13h30 : le taux de participation à midi, circonscription par circonscription :
Nord-Ouest : 13,22%
Ouest : 15,53%
Est : 14,27%
Sud-Ouest : 17,06%
Sud-Est : 16,19%
Massif Central-Centre : 15,85%
Île-de-France : 12,01%

13h05 : Rachida Dati a voté vers midi dans le VIIe arrondissement de Paris, dont elle est maire. Deuxième sur la liste UMP en Île-de-France derrière Michel Barnier, l'actuelle ministre de la Justice est quasiment assurée d'être élue au Parlement européen, ce qui la contraindrait à quitter le gouvernement.

12h45 : Nicolas Sarkozy et Carla Bruni-Sarkozyont voté à 12h30 au lycée Jean de la Fontaine, dans le XVIe arrondissement de Paris.> Voir la photo

12h43 : c'est dans son fief de Melle, dans les Deux-Sèvres, que Ségolène Royal a voté peu avant midi. "L'Europe, c'est bien, c'est important", a déclaré l'ancienne candidate à la présidentielle.

12h23 : le taux de participation en France à midi est de 14,81 %, selon les chiffres communiqués par le ministère de l'Intérieur. C'est plus qu'en 2004 à la même heure (13,65%). Le taux d'abstention devrait finalement tourner autour de 55%.

12h10 : taux de participation dans la circonscription du Nord-Ouest à midi : 13,8%. A la même heure il y a cinq ans, le taux était de 12,1%.

11h54 : le bal des candidats se poursuit. Eva Joly, deuxième sur la liste Europe Ecologie en Île-de-France derrière Daniel-Cohn Bendit, a voté peu après 11 heures dans le XIVe arrondissement à Paris. "C'est l'aboutissement d'une grande campagne", a-t-elle déclaré.

11h42 : le taux de participation a nettement chuté en Polynésie française : 22,5% cette année contre 39,8% en 2004.

11h40 : le président de la Commission européenne José Maunel Barroso a voté à Lisbonne. "J'espère que les gens votent" a-t-il déclaré, rappelant qu'"il y a vingt ans, dans beaucoup de pays qui sont aujourd'hui dans l'UE, on ne pouvait pas voter en liberté".

11h15 : Martine Aubry a voté à Lille, la ville dont elle est maire, peu après 10 heures. "Je n'ai rien à dire. Aujourd'hui, c'est les Français qui disent, il faut les écouter", a simplement déclaré la première secrétaire du Parti Socialiste, qui devait ensuite aller à Paris pour s'exprimer en soirée depuis le siège du PS.

10h40 : le secrétaire général de l'UMP, Xavier Bertrand, a voté à la mairie de Saint-Quentin (Aisne), ville dont il est adjoint au maire.

10h30 : François Bayrou a voté peu après 9 heures à Pau. "C'est une des campagnes les plus dures que j'ai eue à vivre", a déclaré le président du Mouvement démocrate.

08h15 : le taux de participation à Malte a atteint 79%. Ce chiffre très élevé est pourtant en baisse (-3 %) par rapport à 2004. Jamais une élection n'avait aussi peu mobilisée depuis 1955 à Malte, qui dispose de 5 sièges au Parlement européen, et où la participation est traditionnellement très élevée à chaque scrutin.

08h01 : outre-mer, le taux de participation est en légère baisse en Guyane (12,6% contre 14,4%) Guadeloupe (14,6% contre 15,3%) et Martinique (13,8% contre 18%) par rapport à 2004. Le scrutin est clos à Saint-Pierre-et-Miquelon et à Wallis-et-Futuna.

8 heures : les bureaux de vote sont ouverts en France métropolitaine. Quelque 44 millions de citoyens sont appelés à élire leurs 72 députés européens, répartis sur 160 listes dans les 8 grandes circonscriptions. Le scrutin dure jusqu'à 18 heures - 20 heures dans les grandes villes. Les premiers résultats seront connus à partir de 22 heures, lorsque tous les bureaux de vote auront fermé en Europe.

5 heures : les bureaux de vote ouvrent en Bulgarie.

> DOSSIER - Tout savoir sur les élections européennes