Réveil douloureux à Tulle, après le renoncement d'Hollande

  • A
  • A
Partagez sur :

A Tulle, dans le fief de François Hollande, les habitants évoquent l'annonce de son renoncement avec tristesse et lucidité.

REPORTAGE

"Il est d'ici, c'est un peu dommage". "Il a quand même fait des choses bien." A Tulle, en Corrèze, fief du président de la République, les habitants accueillent l'annonce de son renoncement avec une certaine tristesse. "Ce lien avec la Corrèze, il est indéfectible. C'est cette voix un peu blanche qui montré toute la souffrance de notre président. Ce que je retiens, c'est une dignité et un sacrifice pour le PS", commente un Tulliste vendredi matin, alors que la Montagne, le journal régional, affiche à sa Une un François Hollande fixant le sol, avec ce titre : "Il renonce".

Renoncer plutôt que d'être humilié. "Il était très bien en tant que président du Conseil général. Comme président de la République, je n'aurais pas forcément choisi celui-ci", nuance toutefois une habitante. Mieux vaut renoncer que d'être humilié disent aussi des Tullistes rencontrés vendredi matin. Certains rappellent que l'image de la ville est associée à François Hollande et affirment que ces derniers mois les remarques ironiques étaient fréquentes.