Retraites : le PS ne veut pas céder

  • A
  • A
Retraites : le PS ne veut pas céder
Le 19 octobre dernier, Martine Aubry était dans le défilé parisien à côté, entre autres de Ségolène Royal. La leader du PS sera dans le cortège de la capital le 28 octobre prochain.@ REUTERS
Partagez sur :

Les socialistes vont poursuivre la bataille contre la réforme des retraites, même après le vote définitif.

Martine Aubry a prévenu : les socialistes vont poursuivre le combat contre la réforme des retraites. La première secrétaire du PS l’a annoncé dimanche soir alors même que les sénateurs venaient d’approuver le texte. Et la lutte continuera tant que les syndicats sont unis et qu’ils estiment que la mobilisation doit se poursuivre, a assuré un proche de la leader des socialistes.

Tout le PS mobilisé contre la réforme

Un appel à défiler a ainsi été lancé par Martine Aubry pour jeudi prochain. Elle a d’ailleurs assuré qu’elle sera dans le cortège parisien. La socialiste a également appelé à des actions le samedi 6 novembre prochain.

Le PS a averti : il participera au mouvement même si le Parlement adopte la version définitive de la réforme des retraites. Car le vote doit intervenir mardi après-midi au Sénat et mercredi à l’Assemblée nationale.

Cette mobilisation contre la réforme des retraites voulue par Nicolas Sarkozy met tous les socialistes d’accord, tant que le parti reste clair sur sa ligne en matière de retraites. "Nous aurions tort de changer notre discours et à prendre un discours radicalisé", a prévenu par avance le député PS Jean-Marie Le Guen.

Une saisine du Conseil Constitutionnel ?

Si le Parti socialiste ne doute pas de la conduite à tenir dans la rue, il est plus circonspect quant à une décision institutionnelle et une saisine du Conseil constitutionnel. Si certains jugent "probable" que les socialistes vont déposer un recours auprès des Sages, à l’image de Laurent Fabius, d’autres redoutent que les Sages censurent certaines concessions du gouvernement, comme celle en faveur des mères de trois enfants. Le PS devrait prendre une décision quant à son positionnement sur le sujet mardi soir, en bureau national.