Retraité tué : Valls veut des sanctions "très sévères"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a réagi vendredi à l'affaire de Marignane. Un sexagénaire est mort jeudi, tué par balles par des braqueurs qu'il tentait d'intercepter. Les malfaiteurs, qui circulaient en scooter, venaient de braquer un bureau de tabac dans le centre-ville. L'un des deux suspects a été interpellé après les faits et le second est activement recherché.

"L'un des braqueurs a été interpellé immédiatement après les faits. Il était déjà connu des services de police pour un certain nombre de faits marquants. Il s'agit ainsi, sans doute, d'un processus qui amène au pire", a-t-il commenté en marge de la Célébration du 69ème anniversaire de la Libération de Paris.

Le second suspect, lui, est toujours activement recherché. "L'enquête est à présent en cours pour appréhender l'autre auteur présumé. Tout est mis en œuvre pour que son complice soit identifié et interpellé. Il appartient à la justice de les sanctionner très sévèrement à la hauteur du crime lâche et intolérable qu'ils ont commis. Il ne peut pas y avoir de sentiment d'impunité", a estimé le ministre de l'Intérieur.