Hollande, une retraite à 36.000 euros ? L'Elysée dément

  • A
  • A
Hollande, une retraite à 36.000 euros ? L'Elysée dément
@ Reuters
Partagez sur :

POLÉMIQUE - Le président touchera près de 36.000 euros par mois à l'issue de son mandat, selon Marianne. Un montant totalement faux, rétorque l'Elysée.

Le calcul est signé de l'hebdomadaire Marianne : François Hollande pourrait toucher près de 36.000 euros mensuels pour sa retraite. Le président de la République est toujours en détachement de son corps d'origine, la Cour des comptes, affirme le magazine, ce qui lui permettrait de continuer à cotiser à ce titre. Des informations démenties par l'Elysée auprès d'Europe 1, samedi.

Selon Marianne, la pension de François Hollande au titre de la Cour des comptes s'élève à 5.000 euros par mois, une somme qui continuerait donc à progresser. A cela, il faut ajouter l'indemnité qu'il touchera en tant qu'ancien chef de l'Etat (6.000 euros mensuels), ses retraites d'ancien élu local (6.000 euros, selon le journal) et national (6.800 euros).

"Rien à voir avec la réalité". "Ces chiffres ne sont pas les bons", rétorque l'Elysée à Europe 1 . Depuis que François Hollande est président, "il ne cotise plus au titre de la Cour des comptes. Il touchera simplement les droits qu'il a cumulés jusqu'en 2012, en tant que conseiller référendaire". Quant aux pensions correspondant aux mandats locaux de François Hollande, qui a été maire, conseiller général et conseiller régional, "les montants évoqués n'ont rien à voir avec la réalité", ajoute-t-on au palais, en précisant que Marianne n'a pas interrogé la présidence pour son enquête.

L'hebdomadaire souligne par ailleurs que si François Hollande siège au Conseil constitutionnel, dont il sera membre de droit en sortant de l'Elysée, il pourra également compter sur une indemnité de 12.000 euros par mois. Mais dans son entourage, on rappelle l'intention du chef de l'Etat, exprimée dans un discours de janvier 2013, de mettre fin au statut de membre à vie du Conseil constitutionnel pour les anciens présidents. Et si cette disposition n'était pas adoptée ? "Il se l'appliquera à lui-même", assure-t-on. Et fera donc une croix sur un joli pactole.

>> LIRE AUSSI - La double casquette de Sarkozy fait polémique