Retour du FN au Palais Bourbon

  • A
  • A
Retour du FN au Palais Bourbon
Législatives : Marion Maréchal Le Pen - Le FN entre à l'Assemblée, Marine Le Pen battue@ MAXPPP
Partagez sur :

Marine Le Pen a réussi son pari de faire entrer des députés - au moins deux - à l'Assemblée nationale.

Après quinze ans d’absence sur les bancs d’hémicycle, le FN de Marine Le Pen fait son retour à l’Assemblée. "C'est un énorme succès", s'est félicitée la présidente du parti. "Nous n'avons que des raisons de nous réjouir d'avoir atteint, dans des dizaines de circonscriptions ce second tour, des scores spectaculaires", a encore insisté Marine Le Pen qui connaît, elle une défaite personnelle face au socialiste Philippe Kemel.

Malgré ce revers, la dirigeante du FN a salué l'entrée de sa nièce Marion Maréchal -Le Pen et de Gilbert Collard au Palais Bourbon : 

DEUX DEPUTES FN 

• Le Pen junior

1506 marion le pen 930620

© MAXPPP

Résultats - Une Le Pen sur les bancs de l’hémicycle. Dans la troisième circonscription du Vaucluse, Marion Maréchal-Le Pen, 22 ans, petite-fille de Jean-Marie et nièce de Marine Le Pen, est arrivée en tête de la triangulaire qui l’opposait à un candidat UMP et une PS, avec 42% des voix. Consciente que le résultat serait serré, Martine Aubry avait pourtant demandé à la socialiste Catherine Arkilovitch de se désister. En vain. Marion Le Pen, tout comme son grand-père en 1986, représentera donc le FN à l’Assemblée. >> Les scores de sa circonscription 

Portrait express -  A 22 ans, la fille de Yann, soeur de Marine, et de Samuel Maréchal, ancien cadre frontiste, en est à sa troisième campagne électorale après les municipales de Saint-Cloud et les régionales en Ile-de-France. "Je suis ici plus par envie que par devoir, même si cette deuxième notion existe. Du fait du nom que je porte, j'ai le devoir de montrer l'exemple", explique Marion Maréchal-Le Pen.  Si l'on en croit son grand-père, la candidature de la jeune femme n'était pas acquise. "Elle est en quatrième année de droit et en période d'examen. J'ai dû insister en lui disant que c'était un devoir", glisse-t-il. Cette circonscription du Vaucluse était "prenable", Marine Le Pen y avait réalisé son meilleur score au premier tour de l'élection présidentielle le 22 avril.   >> Lire son portrait      

• Collard, l’Assemblée comme prétoire

collard

Résultats - Ténor du barreau, aussi médiatique que contesté, Gilbert Collard est arrivé en tête dans la 2e circonscription du Gard devant la candidate PS Katy Guyot et l’UMP Etienne Mourrut. Pour respecter les consignes de son parti, ce dernier s'était maintenu…à contre-coeur. Ne cachant pas sa préférence pour le FN, il n’a pas véritablement fait campagne dans l’entre-deux-tours. >> Voir tous les résultats

Portrait express - Inscrit au barreau de Marseille depuis 1971, Me Collard a toujours cherché à se faire connaître, en se mettant au cœur de procès particulièrement médiatiques. De l’Affaire de la profanation du cimetière juif de Carpentras en 1990 à celle de l’Arche de Zoé en 2007, en passant par le procès Klaus Barbie. Surnommé "l’avocat de l’impossible" par l’auteur de sa biographie, Christian-Louis Eclimont, Gilbert Collard a aussi fait sa réputation en prenant des dossiers difficiles, dont celui du tueur en série Patrice Alègre. Aujourd’hui, à 63 ans, il répète à l’envi qu’il "assume tout" et se définit comme "mariniste", plutôt que frontiste. Il a pourtant été président du comité de soutien à Marine Le Pen pendant la campagne présidentielle. 



UN DEPUTE DE LA LIGUE DU SUD 

• Bompard, l'autre "extrême"

acques-Bompard930
 

Résultats - A ces deux élus, le FN pourrait ajouter Jacques Bompard, un ancien du parti qui dirige actuellement la Ligue du sud et qui a été élu largement à Orange, dans le Vaucluse, avec 58,77% des voix. >> Voir les scores dans sa circonscription

Portrait express - Occident, Ordre nouveau, Algérie française, FN puis Ligue du sud : le maire d'Orange Jacques Bompard milite à l'extrême droite française depuis l'adolescence. Son épouse, Marie-Claude Bompard, maire de Bollène depuis mars 2008, partage son itinéraire : figure du FN en Paca, puis membre du MPF avant de rejoindre la Ligue du Sud. Le couple a été placé en garde à vue en 2009, et Jacques Bompard mis en examen en décembre 2010 par un juge d'Avignon pour prise illégale d'intérêts dans des dossiers d'acquisition de terrains, une affaire toujours en cours. Il a récemment révélé que "ses amis ont pris contact avec Marine Le Pen. Il y a eu des discussions mais il y a eu un veto de Jean-Marie Le Pen", a-t-il dit. Néanmoins des passerelles entre leurs deux formations ont été dressées, avec notamment la désignation d'Hervé de Lépinau, membre de la Ligue du Sud, comme suppléant de Marion Maréchal-Le Pen dans la 3e circonscription du Vaucluse.