Reprise du feuilleton Bettencourt

  • A
  • A
Reprise du feuilleton Bettencourt
@ MAXPPP
Partagez sur :

Patrice de Maistre a été auditionné mercredi. Eric Woerth pourrait aussi de nouveau être entendu.

L'affaire Woerth-Bettencourt s'invite dans la rentrée politique. Le gestionnaire de fortune de Liliane Bettencourt, Patrice de Maistre, a été entendu de nouveau mercredi par la police. Déjà placé en garde à vue à deux reprises en juillet, il a cette fois été interrogé notamment sur les modalités d'attribution de sa Légion d'honneur, a précisé son avocat, Pascal Wilhelm.

Dans les jours à venir, le ministre du Travail, Eric Woerth pourrait également être réentendu, croit savoir le siteLepoint.fr. Le procureur de Nanterre Philippe Courroye, dont l'entourage a cependant démenti l'information, souhaiterait pouvoir l'interroger, notamment sur ses relations avec Patrice De Maistre et le questionner sur les conditions de recrutement de sa femme, par le gestionnaire de fortune en 2007.

A l'époque de cette embauche, Eric Woerth avait remis, en tant que ministre du Budget, la Légion d'honneur au gestionnaire de fortune, laissant planer des soupçons de "trafic d'influence". Le ministre avait déjà été entendu par la brigade financière, le 29 juillet dernier.

Claire Thibout à la brigade financière

Par ailleurs, dans cette même affaire, Claire Thibout, l'ex-comptable de l'héritière de L'Oréal, a été de nouveau interrogé mardi par des policiers de la brigade financière. Cette audition, qui marque la reprise des actes de procédure dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes par le parquet de Nanterre, a été programmée la semaine dernière.

"Les enquêteurs voulaient à nouveau l'interroger sur l'indemnité de 400.000 euros qu'elle avait reçue en 2008 de Mme Meyers-Bettencourt", la fille de la milliardaire en conflit juridique avec sa mère, a confié l'avocat de la comptable, Me Gillot.

Des interrogations autour d'une indemnité

Françoise Meyers-Bettencourt estime que sa mère est victime du photographe François-Marie Banier, qui aurait profité de la "faiblesse" de l'héritière de L'Oréal âgée de 87 ans pour obtenir des dons d'un milliard d'euros.

Le versement de 400.000 euros d'indemnités à Claire Thibout par la fille de Liliane Bettencourt a jeté le doute sur son témoignage contre le photographe et sur ses déclarations selon lesquelles la milliardaire avait financé la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.