Remaniement : "plutôt" après les européennes, dit Guéant

  • A
  • A
Remaniement : "plutôt" après les européennes, dit Guéant
Partagez sur :

Le remaniement gouvernemental interviendra après les élections européennes du 7 juin. Le ministre de l'Agriculture Michel Barnier ne quittera donc ses fonctions qu'après cette date, a déclaré dimanche Claude Guéant. Le PS a fustigé le "mépris" de l'UMP pour ces européennes.

Le remaniement interviendra t-il après le 7 juin, date des élections européennes? "Plutôt oui", a répondu dimanche Claude Guéant sur radio J. Le bras droit de Nicolas Sarkozy s'est refusé à toute précision sur l'ampleur des changements reconnaissant juste : "on ne peut pas parler de petit remaniement".

Le départ de Michel Barnier du ministère de l'Agriculture est donc désormais prévu après le scrutin. La tête de liste UMP en Ile-de-France aux côtés de la ministre de la Justice Rachida Dati, escomptait initialement quitter son ministère début mai pour faire pleinement campagne. "Cela avait été envisagé, ce n'est pas pour l'instant à l'ordre du jour", a précisé le secrétaire général de l'Elysée.

Le nouvel horizon fixé par Claude Guéant ne va pas manquer de relancer les spéculations. Depuis des semaines classe politique et observateurs se perdaient en conjectures : les hypothèses allaient bon train, au point que nombre de ministres cherchaient à se positionner jusqu'à s'attirer collectivement une sèche réprimande présidentielle sur leurs états d'âme.

"Le bon choix se fera surtout au bon moment" a, de son côté, estimé Xavier Bertrand, le secrétaire général de l'UMP, suggérant qu'avec la crise économique l'heure n'était pas à ce genre de "réponse politique".

"C'est une attitude extrêmement grave, de mépris de l'UMP" à l'égard de cette élection européenne, a jugé dimanche Harlem Désir, tête de liste du PS pour les européennes en Ile-de-France.