"Regrets" de Hollande : les magistrats prennent acte d'un "début d'explication"

  • A
  • A
"Regrets" de Hollande : les magistrats prennent acte d'un "début d'explication"
Les magistrats prennent acte d'un "début d'explication"@ PATRICK KOVARIK / AFP
Partagez sur :

François Hollande a déclaré qu'il regrettait ses propos envers les magistrats, des excuses dont ils prennent acte.

Après les "regrets" exprimés par François Hollande concernant ses propos sur la "lâcheté" des juges. Des regrets pour lesquels les magistrats prennent acte d'un "début d'explication".

Des mots qui vont trop loin. Dans le livre Un président ne devrait pas dire ça…, publié cette semaine, François Hollande parle de la "lâcheté" de la justice et de magistrats qui "se planquent" et "jouent les vertueux". Des propos qui ont immédiatement suscité l'indignation des magistrats. "Cette institution, qui est une institution de lâcheté... Parce que c'est quand même ça, tous ces procureurs, tous ces hauts magistrats, on se planque, on joue les vertueux... On n'aime pas le politique. La justice n'aime pas le politique...", aurait dit le président de la Cour de cassation,selon les deux auteurs du livre, les journalistes Fabrice Lhomme et Gérard Davet.

Des regrets. Deux des plus hauts magistrats français, ont estimé jeudi que des propos de François Hollande étaient une "humiliation" et posaient un "problème institutionnel". Des propos qu'il "regrette profondément ce qui a été ressenti comme une blessure par les magistrats".