Régionales : pour qui devez-vous voter ?

  • A
  • A
Régionales : pour qui devez-vous voter ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Un site peut vous aider à choisir votre parti et votre candidat avant le scrutin.

45% des électeurs ne sont pas encore sûrs de leur choix pour les régionales, selon un sondage Ifop pour Paris Match dévoilé mardi. C’est votre cas ? Pour les indécis, un outil : Politest. Ce site internet permet, en répondant à quelques questions, de se situer politiquement. Ne reste plus qu’à choisir le candidat correspondant dans sa région. Efficace ? Europe1.fr a testé ce test pour vous.

Les auteurs. Ils se présentent comme d’anciens étudiants de Sciences Po.

Le questionnaire. Douze thématiques sont abordées, des impôts, à la pauvreté en passant par la religion par exemple.

Un exemple ? Autour de la drogue, vous pouvez cocher "Légaliser les drogues douces serait une grave erreur : il faut plutôt lutter contre l'usage de toutes les drogues", "Il faut légaliser les drogues douces, et dépénaliser l'usage des drogues dures", "L’usage modéré des drogues douces, pour un adulte, n’est pas plus dangereux que celui de l’alcool" ou "La légalisation des drogues douces pose problème : comment procéder ? en mesure-t-on vraiment les conséquences ?..."

Le résultat. Il est donné sous la forme d’une tendance politique générale, gauche ou droite, puis une déclinaison de trois ou quatre partis qui répondent le plus aux opinions exprimées.

La fiabilité. "Un taux de réussite de 85% sur des militants et des sympathisants de partis politiques de tous bords", se vante le site. Après test, le résultat, bien argumenté, semble effectivement très proche de la réalité.

Le- . Certaines thématiques, comme la mondialisation, sont un peu datées.

Le + . Le choix de réponses est vraiment nuancé.

Le truc en plus. Politest existe en version pour iPhone. Mais elle est payante.

L’idée de Politest n’est cependant pas nouvelle. Déjà pour l’élection présidentielle de 2007, le site Sitoyen.fr et l’Institut politique de Lyon avaient lancé Monvoteamoi.com. Pour les européennes de 2009, l’expérience avait été renouvelée au niveau européen, avec un test valable pour les électeurs des 27 Etats-membres. Pour les régionales, personne sur internet n’a pas pensé à créer un questionnaire spécifique. De mauvais augure ?