Régionales : Pécresse serait battue en Ile-de-France

  • A
  • A
Régionales : Pécresse serait battue en Ile-de-France
Partagez sur :

Deux sondages donnent le socialiste Jean-Paul Huchon et la Verte Cécile Duflot devant la ministre de l’Enseignement supérieur.

En septembre dernier, en se lançant dans la bataille des régionales, Valérie Pécresse promettait la fin de l’immobilisme en Ile-de-France. Trois mois après, la campagne de la ministre de l’Enseignement supérieur peine à démarrer. Deux sondages publiés jeudi la donnent battue au second tour des élections de mars prochain.

L’enquête Opinionway-Fiducial, pour Le Figaro et LCI, assure que Valérie Pécresse sera largement battue, avec seulement 43% des voix. Le sondage Ifop-Maximiles pourle JDD.frmontre un écart plus faible, 52%-48%.

Mais les deux instituts de sondage sont d'accord pour donner l'alliance gauche-verts gagnante au second tour, quel que soit son leader : le socialiste Jean-Paul Huchon, le président sortant de la région Ile-de-France qui brigue un troisième mandat, ou la n°1 des Verts Cécile Duflot, qui se lance pour la première fois. Actuellement, le PS et les Verts gouvernent ensemble, avec le PCF, le MRC et le PRG.

Au premier tour, Valérie Pécresse rassemblerait de 30 à 34% des électeurs, contre 23-24% au PS et entre 16 et 21% pour les Verts-Europe écologie. Le Front de gauche (PCF-FG) est crédité de 7% et le Front national entre 5% et 6,5%. Le MoDem récolterait lui 6% et le NPA entre 2 et 3,5%.

En s’attaquant à l’Ile-de-France, Valérie Pécresse savait que la tache serait rude. Alors que l'Elysée avait demandé une campagne courte, la ministre avait choisi de se lancer six mois avant le scrutin pour maximiser ses chances de convaincre les électeurs. Une victoire en Ile-de-France constituerait un symbole fort pour la majorité.