Régionales : léger avantage à la droite face au FN dans le Grand-Est

  • A
  • A
Régionales : léger avantage à la droite face au FN dans le Grand-Est
@ AFP
Partagez sur :

Selon un sondage publié jeudi, la droite dispose d'un léger avantage sur le Front national dimanche au second tour des élections régionales dans le Grand-Est. 

La droite dispose d'une avance non significative sur le Front national dimanche au second tour des régionales dans la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, selon un sondage Elabe pour Les Echos, Radio Classique et Alila publié jeudi.

Un très faible écart. La liste d'union de la droite et du centre dirigée par Philippe Richert (Les Républicains) recueillerait 43% des suffrages et celle conduite par le vice-président du FN Florian Philippot obtiendrait 41% des voix, le socialiste Jean-Pierre Masseret ne réunissant que 16% des intentions de vote. Mais ces chiffres ne permettent pas de prédire l'issue du scrutin, l'écart qui les sépare étant inférieur à la marge d'erreur, qui s'élève à trois points.

Quelle répartition des voix selon les candidats ? Le socialiste Jean-Pierre Masseret, qui a refusé de se retirer malgré des appels émanant de la direction de son parti, devrait conserver près de la moitié (49%) de ses électeurs du premier tour et bénéficier de l'appoint de plus des deux tiers (68%) d'électeurs ayant voté pour le Front de gauche au premier tour, d'après l'institut de sondage. En dépit de son maintien, la liste LR devrait bénéficier d'un report significatif de voix d'électeurs ayant voté pour des listes de gauche au premier tour, avec notamment 47% des voix écologistes et 46% des suffrages s'étant initialement porté sur la liste socialiste.

Florian Philippot devrait quant à lui conserver l'essentiel de ses électeurs et bénéficier d'un report partiel de l'électorat régionaliste (36%) et d'une minorité de personnes ayant voté pour le mouvement Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan (22%).