Régionales : en Paca, l’Union des droites unit les déçus du FN

  • A
  • A
Régionales : en Paca, l’Union des droites unit les déçus du FN
Jacques Bompard mènera la liste Union des droites en Paca face au Front national.@ ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

Marion Maréchal-Le Pen devra composer dans sa région avec une autre liste d’extrême droite, menée par Jacques Bompard, et qui agglomèrent les tenants de l’ancien FN. 

Longtemps pressenti pour mener la liste du Front national lors des prochaines régionales en Paca, avant la brouille avec sa fille, Jean-Marie Le Pen reste dans l’ombre. Mais c’est avec bienveillance qui a accueilli l’officialisation mercredi soir d’une nouvelle liste d’extrême droite dans la région. L’Union des droites, et non pas le Rassemblement bleu blanc rouge comme l’avait un temps évoqué l’ex-président d’honneur du FN, vient en effet de se constituer, avec les déçus du parti. Et c’est une sacrée épine dans le pied de Marion Maréchal-Le Pen, petite-fille et nièce de, tête de liste du FN canal officiel.

"Le vrai Front national, naturellement, c’est nous". Il faut dire que la députée du Vaucluse a fermé sa porte à tous les tenants du canal historique, restés fidèles à Jean-Marie Le Pen. Une stratégie vécue comme une trahison. "Marion campe sur ses positions", regrette ainsi Laurent Comas, tête de liste de l’Union des droites dans les Bouches-du-Rhône et suspendu du FN en juillet. "Marion a manifesté au cours de ces quatre derniers mois une perfidie qui n’est pas digne. Et c’est la raison pour laquelle je ne souhaite pas que les électeurs se fassent duper par la poudre de Perlimpinpin que balancerait Marion. Le vrai Front national, naturellement, c’est nous", insiste ce conseiller régional sortant.  

"Si au lieu de nous faire la guerre, elle s’était alliée avec nous…". Pour avoir une chance de peser, l’Union des droites a choisi une tête de liste d’expérience, en la personne de Jacques Bompard, député du Vaucluse, maire d’Orange, fondateur de la Ligue du Sud, ravi d’accueillir des exclus du FN, comme lui il y a quelques années. "Je suis l’alternative aux grands partis, qui ne font que trahir les Français, dont le Front national. Marion, je crois qu’elle est un peu jeune, elle n’a pas la formation", glisse l’élu. "Si au lieu de nous faire la guerre, elle s’était alliée avec nous, elle pouvait peut-être gagner le Vaucluse. Tandis qu’en faisant la guerre, elle a perdu le combat. Et elle recommence en continuant", semble-t-il regretter.

"Epiphénomène". Et c’est avec une grosse ambition que l’Union des droites se présentera en décembre prochain face aux électeurs de Paca. La liste pourrait compter des membres de Debout la France, même si la formation de Nicolas Dupont-Aignan a fait savoir que quiconque se présenterait sur la liste de Jacques Bompard serait exclu du parti. "Epiphénomène", balaye-t-on en tous cas au FN pour décrire cette liste concurrente à l’extrême droite.