Régionales en Ile-de-France : Huchon se retire de la course, au profit de Bartolone

  • A
  • A
Régionales en Ile-de-France : Huchon se retire de la course, au profit de Bartolone
Partagez sur :

Le président socialiste sortant de la région Ile-de-France  a donné son accord à un "rassemblement des socialistes derrière Claude Bartolone" comme tête de liste aux élections régionales de décembre.

Huchon se rallie à Bartolone. Il laisse le champ libre à Claude Bartolone. Le président PS sortant de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a donné son accord à un "rassemblement des socialistes derrière Claude Bartolone" comme tête de liste aux élections régionales de décembre, selon un communiqué des deux hommes publié lundi soir. "Tous deux, candidat des socialistes et président de région, travaillerons ensemble à un rassemblement plus large encore, permettant la victoire de la gauche en décembre prochain", affirment-ils dans ce communiqué commun, publié après une rencontre d'environ une heure des deux responsables au siège du Conseil régional.

Un communiqué commun. Cette rencontre entrait dans le cadre des discussions entamées après l'annonce de candidature, mercredi, du président de l'Assemblée nationale pour concourir au scrutin de décembre en Ile-de-France. "Les Francilien-ne-s ont besoin d'une Région à gauche pour qu'elle continue de réduire les inégalités sociales et territoriales", affirment-ils aussi dans ce texte, intitulé simplement "Communiqué de Claude Bartolone et Jean-Paul Huchon".

Quelle compensation ? Aucun détail en revanche sur ces "conditions (...) aujourd'hui réunies" pour parvenir à ce ralliement, lequel intervient après celui jeudi de Marie-Pierre de la Gontrie, autre prétendante à l'investiture qui devait affronter Jean-Paul Huchon lors d'une primaire devant les militants PS le 28 mai. Une compensation est-elle en négociation? "La question du dispositif n'est pas réglée", avait simplement répondu avant la rencontre l'entourage de Jean-Paul Huchon. 

"Pas une serpillière". Le patron de la région Ile-de-France devait aussi rencontrer François Hollande "dans les prochains jours", avait indiqué la même source plus tôt dans la journée.  "Je suis le patron d'une région de 12 millions d'habitants et j'ai gagné trois fois la région. On ne me traite pas comme une serpillière", avait affirmé Jean-Paul Huchon au quotidien Le Monde, selon des propos rapportés lundi.