Régionales : dans le Nord, les militants FN préparent le terrain à Marine Le Pen

  • A
  • A
Régionales : dans le Nord, les militants FN préparent le terrain à Marine Le Pen
@ STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Partagez sur :

Une campagne appelant à la candidature de la patronne du Front national tourne sur les réseaux sociaux.

Sera-t-elle candidate aux élections régionales de décembre en Nord-Pas-de-Calais-Picardie ? Marine Le Pen laisse encore planer le doute. "J'ai pris ma décision et je la donnerai très rapidement", a-t-elle seulement indiqué dimanche sur BFMTV. La présidente du Front national donnera sa réponse à la fin du mois. Mais d'ores et déjà, des militants de la région lilloise préparent le terrain sur les réseaux sociaux.

"Je veux Marine". Sur Twitter et Facebook, on a ainsi assisté depuis quinze jours à une campagne en bonne et due forme pour encourager sa candidature. Ici, c'est une agricultrice qui en appelle à Marine Le Pen pour sauver son exploitation ; là, c'est un avocat et un lycéen qui réclament "plus de sécurité". Parmi les autres figures de cette campagne, une chef d'entreprise qui souhaite la relance de l'investissement, un infirmier posant devant son service des urgences, ou encore un jeune chômeur, une mère de famille, etc. Le slogan est simple : "Je veux Marine".



Une campagne que d'autres tournent en dérision :



"Marine ne peut pas décevoir tous ces gens". Les responsables du FN de la région lilloise jurent que cette campagne est une initiative de la base militante, et qu'elle n'est absolument pas téléguidée par le parti. "C'est cette base qui envoie un message vers le haut", explique Eric Dillies, le patron du FN lillois, au micro d'Europe 1. "Marine ne peut pas décevoir tous ces gens", confie-t-il, un sourire en coin.

La mobilisation sur les réseaux sociaux se poursuivra cette semaine. Une campagne pour laquelle le FN revendique des centaines de milliers de vues. Elle est le signe que tout est près, en tout cas sur Internet, pour le lancement de la (vraie) campagne de la patronne du FN dans la région. En attendant le top départ.