Régionales 2015 : Bartolone reconnaît sa défaite et "souhaite bonne chance" à Pécresse

  • A
  • A
Régionales 2015 : Bartolone reconnaît sa défaite et "souhaite bonne chance" à Pécresse
@ AFP
Partagez sur :

RÉACTION - Le candidat socialiste aux régionales en Île-de-France s'est incliné face à sa rivale de droite, Valérie Pécresse.

C'est peu après 22 heures et au terme de nombreuses incertitudes quant aux résultats que Claude Bartolone s'est exprimé, dimanche 13 décembre, à l'issue du second tour des élections régionales. "Les franciliennes et les franciliens se sont exprimés, ils ont choisi de donner une majorité à la liste de la droite", a t-il déclaré, reconnaissant sa défaite. "J'adresse mes félicitations à Madame Pécresse et je souhaite bonne chance à l'Île-de-France." Le président de l'Assemblée nationale a également remercié ses alliés au second tour, notamment les écologistes et le Front de gauche, soulignant que cette campagne s'annonçait "très difficile". C'est la première défaite du socialiste depuis les élections cantonales de 1992.

Le poste au Perchoir remis en jeu. Claude Bartolone a également indiqué qu'il "remettrait [son] mandat de Président de l'Assemblée nationale à la disposition de Bruno Le Roux", président du groupe socialiste à l'Assemblée, dès lundi matin. Il s'y était en effet engagé en cas de défaite. Bruno Le Roux "déterminera avec les députés socialistes s'il souhaite ou non que je continue à exercer la responsabilité qu'ils m'ont confiée", a précisé celui qui est au Perchoir depuis juin 2012. Cette remise en jeu n'a cependant rien d'une démission. Pour preuve, sur Twitter, Bruno Le Roux a d'ores et déjà apporté son soutien à Claude Bartolone, estimant que ce dernier "reste, bien sûr, un très bon président de l'Assemblée nationale".



>> Retrouvez les résultats des élections régionales