Réforme territoriale : vers un mariage Limousin-Aquitaine ?

  • A
  • A
Réforme territoriale : vers un mariage Limousin-Aquitaine ?
Le projet de loi sur la réforme territoriale sera débattu en commission à partir de mercredi, puis en principe en séance la semaine suivante.@ MaxPPP
Partagez sur :

PUZZLE - Le rapporteur du texte sur la réforme territoriale a proposé lundi soir une nouvelle carte.

À quoi va ressembler la future carte de France ? Les députés débattront mercredi en commission d'une nouvelle carte des régions dans laquelle le Limousin est rattaché à l'Aquitaine, a indiqué lundi soir le rapporteur du texte sur la réforme territoriale à l'Assemblée, le socialiste Carlos Da Silva.

"Un premier projet pour le débat". Après la suppression par le Sénat vendredi de la carte, ce dernier a déposé un amendement rétablissant cette carte mais en détachant le Limousin de la grande région formée avec le Centre et le Poitou-Charentes dans le projet du gouvernement. Aucune autre modification n'est introduite à ce stade.

>> Voici la nouvelle carte proposée à l'Assemblée :



"J'ai auditionné entre 50 et 100 conseillers régionaux, rencontré des dizaines de parlementaires et discuté avec le gouvernement. C'est la seule modification qui fasse plutôt consensus", a expliqué ce proche de Manuel Valls mais "ce n'est qu'un premier projet pour le débat parlementaire". Les sénateurs socialistes avaient, eux, proposé la fusion des régions Aquitaine, Poitou-Charentes et Limousin.

Vers un droit de changer de région ? Dans cette nouvelle mouture, la  Bretagne et les Pays de la Loire sont donc pour l'instant toujours chacun de leur côté, la Picardie fusionnée avec Champagnes-Ardennes, etc.. "On verra bien le sens que prendra le débat parlementaire", a indiqué Carlos Da Silva.

>> Voici la carte qu'avait présenté Hollande : 

carte des régions

© Elysée

Le rapporteur a par ailleurs indiqué qu'il avait également déposé un amendement introduisant un "droit d'option" pour les départements qui voudraient changer de région, mais seulement à partir de 2016, c'est-à-dire après les élections territoriales de décembre 2015.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

PASSE LA MAIN - Le Sénat laisse carte blanche à l'Assemblée

FRONDE - Le Sénat rejette la nouvelle carte des régions

ANALYSE - La réforme territoriale mal vécue au PS

REFORME - Régions, départements : la réforme qui ne fâche pas tant que ça

SCENARIOS - Régions, départements : que sera la France de demain ?

DECRYPTAGE - Fusionner les régions, c'est faire des économies