Réforme territoriale : "ce n'est pas figé", assure Valls

  • A
  • A
Réforme territoriale : "ce n'est pas figé", assure Valls
@ Capture d'écran
Partagez sur :

PRÉCISION - Le Premier ministre rappelle qu'un débat va avoir lieu au Parlement et que cela pourrait faire évoluer la réforme territoriale.

François Hollande a dévoilé sa réforme territoriale lundi soir. La France va désormais compter 14 régions au lieu de 22, mais "ce n’est pas figé", a assuré Manuel Valls, mardi matin sur RMC : "à partir du moment où l’on cela va être présenté au Parlement en juillet, il va y avoir débat, et j’y suis attaché. Il peut y avoir des évolutions. L’essentiel est de réduire le nombre de régions pour les rendre plus fortes, plus compétitives."

 Interrogé sur la colère qui s’exprime déjà dans certaines régions de France, le Premier ministre rappelle que "c’est difficile de réformer ce pays. On parle de la réduction du nombre de régions depuis des années, mais cela ne se faisait jamais ! A partir du moment où, courageusement, on met sur la table cette réforme, cela gronde. Je me dis alors que ça va dans le bon sens, car il était temps de le faire !"

Et Manuel Valls de conclure sur "l’unité du pays. Nous ne sommes pas en train de revenir aux provinces d’antan. Deux textes vont passer en conseil des ministres, le 18 juin : celui qui reconfigure les régions et celui qui concerne les compétences des régions et l’avenir des départements."

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460 (1)

L'INFO - Hollande dévoile (enfin) sa réforme territoriale

DOC E1 - Quand Royal s’intéressait à une fusion avec la région… Centre

L’INFO - Royal pour une fusion Poitou-Charentes-Pays de la Loire

DECRYPTAGE - Réforme territoriale : pas si simple pour Hollande

IL A TOUT A Y GAGNER - Pourquoi Hollande ne jure plus que par sa réforme territoriale