Réforme du code du travail : "On ne va pas reculer", assure Pénicaud

  • A
  • A
Réforme du code du travail : "On ne va pas reculer", assure Pénicaud
Muriel Pénicaud assure que les ordonnances vont contribuer à faire baisser le chômage.@ ALAIN JOCARD / AFP
Partagez sur :

Au lendemain de la journée de protestation contre la réforme du code du travail, la ministre du Travail a défendu un projet porté dès la campagne présidentielle par Emmanuel Macron.

Muriel Pénicaud, ministre du Travail, a déclaré mercredi que le gouvernement n'allait "pas reculer" sur la réforme du code du travail, au lendemain d'une manifestation qui a rassemblé des centaines de milliers de personnes dans toute la France pour la dénoncer.

Pour Pénicaud, la loi va "contribuer à faire baisser le chômage". "C'est le fruit d'une annonce de campagne d'Emmanuel Macron, qui est devenu président", a-t-elle défendu sur RMC et BFMTV. "Nous mettons en œuvre ce que les Français nous demandent de faire, donc on ne va pas reculer", a insisté la ministre. Cette loi "va contribuer à faire reculer le chômage de masse", a-t-elle ajouté. 

"Elle ne peut pas le faire reculer à elle seule. Le droit du travail, ce n'est pas une baguette magique par rapport au chômage, mais c'est indispensable", a-t-elle toutefois souligné.

Au lendemain de la mobilisation de la CGT. Ces déclarations interviennent au lendemain d'une journée de mobilisation, à l'appel de la CGT. Les différentes manifestations organisées en France auraient rassemblé "près de 500.000" personnes au total selon les organisateurs, 223.000 selon la police. C'est presque autant que lors de la première mobilisation anti-loi travail, le 9 mars 2016, qui avait compté 224.000 personnes dans la rue selon l'Intérieur, 450.000 selon la CGT.