Rassemblement pro-Fillon : des appels à une contre-manifestation dimanche à Paris

  • A
  • A
Rassemblement pro-Fillon : des appels à une contre-manifestation dimanche à Paris
Les organisateurs de la contre-manifestation invitent à se rassembler dimanche, place de la République, à Paris. @ LIONEL BONAVENTURE / AFP
Partagez sur :

Ce mouvement qui se déclare "citoyen" et "pacifique" avait tenu sa première édition le 19 février et a décidé de se réunir tous les dimanches place de la République, à Paris.

Des appels ont été lancés en vue d'une manifestation dimanche place de la République à Paris contre la corruption des élus, alors qu'un rassemblement de soutien à François Fillon se tiendra dans le même temps au Trocadéro.

Concert de casseroles. Le rassemblement "Stop Corruption des élu-e-s" avec concert de casseroles était programmé avant l'annonce mercredi de celui organisé par le comité de campagne du candidat de la droite. Ce mouvement qui se déclare "citoyen" et "pacifique" avait tenu sa première édition le 19 février puis décidé de se réunir tous les dimanches après-midi place de la République à Paris et dans des villes de province. Un autre appel, "Rassemblement pour le respect du peuple, de la justice et de la presse", lancé sur Facebook, invite à manifester également dimanche place de la République, "avec des casseroles" en réponse au rassemblement pro-Fillon.

Dénoncer un "comportement de provocation quasi-insurrectionnelle". "Après les mensonges, les reniements, les attaques violentes contre la presse et les médias, on assiste effarés à un comportement de provocation quasi-insurrectionnelle qui veut jouer le peuple contre les institutions, risquant de causer des dégâts irréparables", écrivent ses initiateurs. Ils visent également Marine Le Pen, qui est "sous multiples enquêtes", estimant que dans n'importe quelle autre démocratie moderne, ni François Fillon ni la candidate du Front national ne pourraient se présenter.

Cet appel a été relayé sur les réseaux sociaux par  l'essayiste Raphaël Glucksmann. "Ils marchent dimanche contre les juges ? Alors manifestons pour l'Etat de droit, contre la corruption et les attaques de Fillon et Le Pen !", écrit-il sur Twitter.