Raquel Garrido, soutien de Jean-Luc Mélenchon : "On ne va pas chercher les dégoûtés avec les dégoûtants"

  • A
  • A
Raquel Garrido, soutien de Jean-Luc Mélenchon : "On ne va pas chercher les dégoûtés avec les dégoûtants"
Raquel Garrido était l'invitée d'Europe nuit, lundi@ EUROPE 1
Partagez sur :

La porte-parole de La France insoumise, mouvement citoyen promouvant la candidature de Jean-Luc Mélenchon, s'inquiète sur Europe 1 des "combinaisons" de la gauche en vue d'un rassemblement.

INTERVIEW

Après sa victoire à la primaire de la "Belle Alliance populaire", Benoît Hamon a obtenu lundi le soutien du Premier ministre, Bernard Cazeneuve. La veille, le candidat socialiste avait annoncé qu'il proposerait à Jean-Luc Mélenchon et au candidat écologiste Yannick Jadot de bâtir ensemble une majorité. "Le fait que Benoît Hamon se fasse adouber par Bernard Cazeneuve, cela ne m’inspire absolument rien de bien", s'inquiète pourtant Raquel Garrido, porte-parole de La France insoumise, qui promeut la candidature de Jean-Luc Mélenchon à la présidentielle.

"Cela ne m'étonne pas beaucoup". "Pour moi, c’est de la vieille politique", juge l'avocate sur Europe 1. "Cela ne m’étonne pas beaucoup. Ça confirme qu’il y a une réorganisation du Parti socialiste et du gouvernement pour essayer de sauver la face, et donc je suis un peu méfiante par rapport à ce type de rencontre".

"Je me méfie de toutes les combinaisons au sein de la gauche". Je soutiens Jean-Luc Mélenchon parce qu’il s’est engagé à convoquer une assemblée constituante. Et je me méfie de toutes les combinaisons au sein de la gauche qui pourraient aboutir à oublier cette idée", lance-t-elle, avant de reprendre une dichotomie chère à son candidat : "On ne va pas chercher les dégoûtés [de la politique] avec les dégoûtants".