Rapport sur la délinquance : le PS prudent

  • A
  • A
Rapport sur la délinquance : le PS prudent
Pour François Rebsamen, il faut manier les chiffres sur la délinquance étrangère "avec extrêmement de précaution"@ Reuters
Partagez sur :

REACTIONS - La gauche accueille avec méfiance les chiffres sur la délinquance étrangère.

Réagissant aux chiffres sur la délinquance étrangère publiés mercredi, François Rebsamen a appelé à faire preuve d'une grande prudence. Pour la première fois, l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), dirigé par Alain Bauer, a distingué dans ses statistiques les atteintes aux biens et les vols sans violence imputés aux Français et aux étrangers.

"Un parfum nauséabond"

Le responsable sécurité de François Hollande a souligné "la concomitance entre ce rapport, l'annonce d'un projet de loi (ndlr: notamment sur la délinquance étrangère) qui serait déposé le 1er mars et qu'on n'aura donc pas le temps de voter (ndlr: avant la fin de la session parlementaire) et les propositions du candidat Sarkozy annonçant dans Le Figaro Magazine (...) un référendum sur l'immigration".

Pour le député-maire de Dijon, la publication de ces chiffres accompagne "l'entrée en campagne de Nicolas Sarkozy d'un parfum nauséabond". "Il n'y a pas de hasard en politique", relève-t-il.
Le socialiste appelle à "interpréter ce rapport avec extrêmement de précaution", relevant que "l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales fait lui-même une mise en garde en disant qu'il faut éviter d'utiliser les chiffres à des fins abusives".

"Je ne nie pas qu'il y a eu une augmentation de la délinquance roumaine dans les vols et larcins. D'une manière générale, les incarcérations d'étrangers qui viennent d'Europe ont augmenté de 52% sur 15 ans. C'est le résultat de l'ouverture de l'Union européenne et de l'adhésion de nouveaux Etats membres entre 2004 et 2007", poursuit François Rebsamen.

Lier immigration et délinquance

A droite, le député UMP Eric Ciotti a au contraire salué cette publication. "Cette étude confirme la sur-représentation de la délinquance étrangère, notamment sur les vols", et "on a aussi une confirmation très claire de la délinquance venant des pays du bloc de l'Est avec une sur-représentation des ressortissants roumains", a commenté le député. Et d'ajouter: "cela balaie la polémique un peu ridicule après le discours de Grenoble", discours prononcé à l'été 2010 et au cours duquel Nicolas Sarkozy avait pour la première fois lié délinquance et immigration.

Côté Front National, on se félicite que, pour la première fois, " un organisme officiel pointe la corrélation qui existe entre immigration et insécurité". Pour le vice-président du parti d'extrême-droite Louis Aliot, "l'observatoire ouvre les yeux de tous de nos compatriotes sur les méfaits d’une immigration massive et incontrôlée". Le second de Marine Le Pen rappelle à cette occasion que seule la présidente du FN "propose de mettre un terme à l'immigration et d'expulser tous les délinquants étrangers".