Rama Yade : "le stade n’est pas un défouloir"

  • A
  • A
Rama Yade : "le stade n’est pas un défouloir"
Partagez sur :

La secrétaire d'Etat chargée des Sports a aussi réitéré son soutien à Raymond Domenech vendredi sur Europe 1.

Quelques jours après la mort du supporter toulousain Brice Taton à Belgrade, une réunion interministérielle a lieu vendredi après-midi pour lutter contre la violence dans le sport. La secrétaire d’Etat chargée des Sports, Rama Yade, a répété sur Europe 1 vendredi matin, que les stades n’étaient "pas un défouloir". Elle ne veut "pas proposer un énième projet de loi" sur le sujet. Elle souhaiterait réactiver une "fédération nationale des supporters" avec qui pouvoir dialoguer.

Rama Yade a renouvelé son soutien au sélectionneur des Bleus critiqué de toutes parts. Raymond Domenech est "un homme sympathique, courageux, qui prend les coups à la place de son équipe et je pense qu’il faut être derrière lui". "Rappelez-vous d’Aimé Jacquet", a-t-elle lancé. Avant la victoire de 1998, il avait été "harcelé". "Etre sélectionneur c’est un job difficile, chaque Français est un sélectionneur en puissance", a-t-elle indiqué.

La secrétaire d’Etat a rappelé que la France était candidate à l’organisation des JO d’hiver 2018 alors que le CIO se prononce vendredi sur la ville organisatrice des jeux d’été en 2016. "Après l’échec de Paris 2012 on a pas tiré les leçons." Elle veut donc se battre pour être plus présente au sein du CIO.

L’ancienne secrétaire aux Droits de l’homme a défendu sa présence aux Sports. Nommée il y a quatre mois, elle a concédé ne pas connaître toutes les disciplines mais le football "oui". Elle a aussi indiqué avoir beaucoup "buché" ses dossiers depuis sa prise de fonction.

Regardez l'intégralité de l'interview :