Raffarin perçoit "un antisarkozysme nouveau" à l’UMP

  • A
  • A
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L’un des trois membres du triumvirat à la tête de l’UMP pense que le retour de l’ex-président est "une forte probabilité". Malgré une hostilité nouvelle.

Les jours passent, et la question du retour de Nicolas Sarkozy en politique s’impose de plus en plus. Alors que l’UMP est exsangue, l’ancien président songerait à revenir pour prendre la tête du parti lors du congrès de novembre. Sauf qu’il est de plus en plus contesté au sein même de sa formation politique. Un constat partagé par Jean-Pierre Raffarin. "Je vois dans le parti un antisarkozysme nouveau. Je veux être attentif à tout cela", a expliqué mardi sur Europe 1 l’ancien Premier ministre, membre du triumvirat qui dirige désormais l’UMP.



Raffarin: "On essaie d'éviter le clash et la...par Europe1fr

"Pas que les gens se prononcent en fonction de position 'anti'". Un antisarkozysme que Jean-Pierre Raffarin regrette. "Je ne veux pas que les gens se prononcent en fonction de positions ‘anti’, je souhaite que les militants choisissent celui qui sera le meilleur pour diriger le parti en novembre", a-t-il assuré. En rappelant qu’en théorie, l’ancien Président n’a quand même pas trop de souci à se faire. "Le leadership de Sarkozy reste nettement dominant dans l’UMP", a-t-il jugé.

"Forte probabilité". Quant au retour de Nicolas Sarkozy, qui n’en finit plus de se faire attendre, il ne fait plus guère de doute pour Jean-Pierre Raffarin. "Sarkozy a une forte probabilité d’être en piste au congrès de novembre", a-t-il lâché.  

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

TENSIONS - L'UMP va (encore) régler ses comptes

CONTRE-ATTAQUE - S'il est exclu, Lavrilleux portera plainte

RECAP' - L'UMP acculée sur tous les fronts

L'ADDITION SVP - Trois exemples de dépenses folles de l'UMP

RÉACTIONS - Une affaire "gravissime"

L'INFO - L'UMP a profité d'un discret prêt de 3 millions