Raffarin "choqué" par "le bavardage populiste" de Wauquiez

  • A
  • A
Raffarin "choqué" par "le bavardage populiste" de Wauquiez
Jean-Pierre Raffarin a appelé Laurent Wauquiez "à plus de sagesse, plus de calme."@ GUILLAUME SOUVANT / AFP
Partagez sur :

Invité à s'exprimer sur les propos polémiques tenus par Laurent Wauquiez devant des étudiants, Jean-Pierre Raffarin a dénoncé un "amalgame de mots grossiers" et "d'idées simplistes".

L'ancien Premier ministre et ancien sénateur LR Jean-Pierre Raffarin s'est dit mercredi "choqué" par "le bavardage populiste" de Laurent Wauquiez, indiquant rester chez Les Républicains dans l'attente du "vrai débat", celui de "la ligne européenne" pour les prochaines élections européennes.

"Mots grossiers" et "idées simplistes". "Ce bavardage populiste m'a choqué", a déclaré Jean-Pierre Raffarin, interrogé par RTL sur les propos sans filtre tenus par le président des Républicains devant des étudiants lyonnais. "Au fond, c'est un amalgame entre des mots grossiers, des idées simplistes et puis des attaques personnelles. J'ai toujours été contre les attaques personnelles". "J'appelle Laurent Wauquiez à plus de sagesse, plus de calme", a-t-il ajouté, pointant "une faute de comportement, une faute d'attitude".

Raffarin craint une "dérive". "J'espère que ce n'est pas une dérive de brutalité, une dérive vers un climat politique dur d'attaques permanentes", a poursuivi l'ancien Premier ministre. "Je reste aux Républicains, parce que le vrai débat nous allons l'avoir sur la ligne européenne", a-t-il expliqué, défendant "la réforme démocratique de l'Europe telle que l'a envisagée Emmanuel Macron". "Je veux me battre pour qu'il y ait une ligne politique franchement européenne" à LR, a-t-il affirmé, mettant en garde contre "une ligne souverainiste, populiste, qui tourne le dos à l'Europe". "En tout cas, moi, je serai avec ceux qui ont une ambition européenne pour les prochaines élections européennes, je souhaite que ce soit mon parti, mais si mon parti se ferme j'ouvrirai ailleurs", a-t-il conclu.