Radars : ce qui va changer

  • A
  • A
Radars : ce qui va changer
@ Reuters
Partagez sur :

François Fillon a annoncé jeudi une série de mesures pour limiter la vitesse au volant.

Le nombre de morts sur les routes ne diminue plus en France depuis 2009. Le Premier ministre François Fillon a donc décidé de changer l'arsenal des radars français et a annoncé des zones de contrôle plus difficiles à anticiper (Consulter les principales mesures).

Création de "zones radars"

Ainsi, les panneaux n'annonceront plus un radar fixe mais une zone plus vaste de "contrôles radar fréquents". Résultat : les automobilistes ne pourront plus accélérer une fois le radar dépassé. Cette disposition va entraîner l'installation de 800 radars fixes d'ici 2012.

Arrivée des radars "tronçon"

Par ailleurs, François Fillon a annoncé la mise en place de 100 radars d'un nouveau type à partir de 2011. Il s'agit de radars "tronçon" qui contrôleront la vitesse moyenne entre deux points, sur une distance de quelques kilomètres. Ils seront disposés dans des "zones sensibles" (virages dangereux ou abords de chantiers par exemple).

Les spécialistes regrettent "des effets d'annonce"

Claude Got, accidentologiste, regrette que ce discours n'ait donné lieu qu'à "des effets d'annonce" :

"Soit ce sont des mesures qui ont déjà été annoncées ou qui n'ont jamais été appliquées", regrette Claude Got.

La lutte contre l'alcool au volant renforcée

Au total, 4.262 personnes sont mortes sur les routes de France en 2009, selon les chiffres de l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière. Neuf accidents mortels sur dix sont causés par une infraction au Code de la route.

"Il est hors de question de relâcher la pression", a martelé le premier ministre ajoutant que la lutte contre l'alcool et la drogue au volant sera également renforcée : les véhicules de police et de gendarmerie seront équipés de 5.000 éthylomètres électroniques à compter de cette année, soit 1.800 appareils supplémentaires.

Les grands délits routiers seront sanctionnés plus sévèrement. Les automobilistes ayant commis une infraction grave au Code de la route (conduite sans permis ou sans assurance, conduite sous l'influence de stupéfiants ou grands excès de vitesse...) verront leur véhicule immédiatement immobilisé et placé en fourrière pour une durée de sept jours maximum.

REAGISSEZ - Que pensez-vous de ces nouveaux radars ?