Qui a dit : Montebourg est "un abruti mental" ?

  • A
  • A
Qui a dit : Montebourg est "un abruti mental" ?
@ Maxppp
Partagez sur :

Le tonitruant ministre du Redressement productif ne laisse indifférent personne. La preuve par 4.  

La droite en a fait sa cible préférée. Au sein de la majorité, les avis sont … disons partagés. Et même les patrons s'y mettent. Tout le monde ou presque a un avis sur Arnaud Montebourg, le ministre du Redressement productif. Europe1.fr vous propose de deviner qui a dit quoi...

>>> Qui a dit : Montebourg, "cet abruti mental, ce débile" ?

Réponse. Le président de Mitsubishi France, Jean-Claude Debard. Mardi soir, lors d'une conférence de presse, il a qualifié en ces termes fort peu sympathiques le ministre du Redressement productif, devant un parterre composé d'une vingtaine de journalistes spécialisés, selon des propos rapportés par le journal La Provence. "Cet abruti mental, ce débile, augmente les malus écologique, réduit la vitesse des conducteurs sur le périphérique de Paris et pourrit la vie des automobilistes, de toutes les origines sociales... Tous le subissent ! (…) Il est bête et ne comprend rien", a-t-il conclu. Contacté par Europe 1 mercredi matin, l'intéressé a dit démentir avoir tenu de tels propos. Mais l'auteur de l'article, Charles-Bernard Adréani, persiste et signe, agitant le verbatim de la déclaration. "Quand on ouvre sa gueule, on assume", conclut-il.

>>> Qui a dit : "si le ridicule tuait encore ..."

Réponse. Le sénateur écologiste Jean-Vincent Placé. Ce dernier a jugé mardi soir "ridicule" la posture patriotique d'Arnaud Montebourg, qui a posé en marinière en couverture du Parisien Magazinepour promouvoir le "Made in France". "Je me suis dit que si le ridicule tuait encore, eh bien il y aurait un remaniement gouvernemental", a taclé Jean-Vincent Placé sur Public Sénat. "C'est ridicule", a-t-il encore insisté. 

>>> Qui a dit : Montebourg, "ce malheureux fait ce qu'il peut"

Réponse. Le coprésident du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon. Fait assez étonnant, l'ancien candidat à la présidentielle a pris la défense du ministre, mercredi matin. "Je ne vais pas taper sur Montebourg, il fait ce qu'il peut, ce malheureux. Ils ne lui ont laissé que le ministère de la parole, c'est tout ce qu'il peut faire", a-t-il déclaré mercredi sur BFMTV/RMC. "Ils ne lui ont donné aucune loi pour lui permettre d'intervenir (…) "Qu'est-ce qui lui reste le malheureux ? La parole et le fait de se montrer en photo et de faire ce qu'il peut", estime t-il.

>>> Qui a dit : "Que M. Montebourg devienne ministre !".

Réponse. L'eurodéputée UMP Rachida Dati. Invitée sur Europe 1, le 23 juillet, l'ancienne ministre de la Justice avait fustigé l'irresponsabilité d'Arnaud Montebourg après les attaques de ce dernier contre les dirigeants de PSA Peugeot Citroën. "Qu'un ministre de la République puisse porter des accusations aussi violentes à l'encontre de ses dirigeants et de ses actions est irresponsable (…) ""Que M. Montebourg devienne ministre et arrête d'être avocat", avait tancé Rachida Dati.