"Quelque chose n'a pas marché"

  • A
  • A
"Quelque chose n'a pas marché"
@ MAXPPP/EUROPE1
Partagez sur :

Les réactions au discours sécuritaire de Nicolas Sarkozy sont nombreuses et parfois inattendues.

Vengeuse. "Quelque chose n'a pas marché. Depuis trois ans, les atteintes aux personnes augmentent et elles sont encore plus violentes qu'avant". Alors que la majorité tente de parler d'une même voix, l'ex-garde des Sceaux, Rachida Dati, tombée en disgrâce, ose une note discordante dans le magazine féminin Grazia.

Franc-tireur. "Chacun sait qu’il y a des liens entre délinquance et immigration." Le porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, n’hésite pas à défendre le discours présidentiel quitte à aller même une petit peu plus loin.

Normand. "L'immigration a des succès mais aussi des échecs". Auréolé d’une image peu flatteuse, le ministre de l'Immigration, Eric Besson, marche sur des œufs.

Sniper. "Nous sommes aujourd’hui à presque dix années de pleins pouvoirs de Monsieur Sarkozy et il essuie un échec carabiné." Le député socialiste de Saône-et-Loire, Arnaud Montebourg, dresse un bilan désastreux de l’action de Nicolas Sarkozy depuis son entrée à l’Intérieur en 2002.

Ultime. "On n'avait pas vu ça depuis Vichy, on n'avait pas vu ça depuis les nazis." L'ancien Premier ministre socialiste, Michel Rocard, n’hésite pas à atteindre le point Godwin au sujet du projet la loi sur les mineurs délinquants.