Quelle voiture pour le nouveau président ?

  • A
  • A
Quelle voiture pour le nouveau président ?
De haut en bas et de gauche à droite : Renault Espace, Peugeot 3008, Peugeot 5008 et Renault Talisman.@ Montage Europe 1
Partagez sur :

C'est une des questions de la passation de pouvoir : dans quelle voiture roulera Emmanuel Macron ces cinq prochaines années ? Un enjeu pas seulement symbolique pour le constructeur choisi.

C'est un symbole fort de la passation de pouvoir : le nouveau président remontant les Champs-Elysées en voiture. Mais dans quelle voiture roulera Emmanuel Macron dimanche ? Alors que les images de la passation de pouvoir entre François Hollande et son successeur vont faire le tour du monde, aucun constructeur ne veut passer à côté de ce privilège : équiper le parc du nouveau président. 

Depuis plusieurs jours, le lobbying des constructeurs s'intensifie pour remporter la timbale. Les commerciaux de Renault, Peugeot ou encore Citroën sont à la manoeuvre pour convaincre l'équipe d'En Marche! de les choisir. Et la raison n'est pas que symbolique : ce joli coup peut potentiellement leur rapporter dix millions d'euros, grâce à l'effet boost sur les ventes du modèle choisi. 


Renault Espace ou Peugeot 3008 ? A l'heure actuelle, le grand favori des pronostics est le Renault Espace. Emmanuel Macron en est fan, il avait même demandé à Renault s'il pouvait tester le modèle quand il était ministre à Bercy. Mais ce n'est pas le seul modèle qui tienne la corde : la Renault Talisman et les Peugeot 3008 et 5008 sont également cités comme favoris.

"Juste milieu entre performance et sobriété". "Il faut que la voiture ait un certain standing, qu'elle incarne le prestige et la modernité de la France, mais, en même temps, il ne faut pas que le président apparaisse comme un privilégié en ces temps de difficultés économiques", expliquait jeudi au Parisien Jean Garrigues, historien spécialiste de la Vème République. "C'est un juste milieu entre la performance et la sobriété", ajoute-t-il. 

Si Emmanuel Macron a carte blanche pour choisir son nouveau véhicule, il doit tout de même répondre à quelques exigences : la voiture présidentielle doit être suffisamment spacieuse pour accueillir ses collaborateurs et être bien sûr blindée, des vitres à la carrosserie. Seule certitude : le choix d'Emmanuel Macron se portera sur un modèle français.