Quelle stratégie de com’ pour DSK ?

  • A
  • A
Quelle stratégie de com’ pour DSK ?
@ REUTERS
Partagez sur :

L’ex-patron du FMI va devoir batailler pour redorer son blason auprès des Français.

Une accusation d’agression sexuelle, des clichés le montrant menotté, sa vie privée disséquée par les médias : les derniers mois ont été difficiles pour l’image de Dominique Strauss-Kahn. Ce dernier va donc tenter de reprendre la main en orchestrant ses sorties médiatiques. "Pour soigner le choc des photos, il devra utiliser le poids des mots. Des mots choisis avec soin par ses communicants", analyse David Revault d'Allonnes du service politique d'Europe 1.

Un retour sous le signe de la simplicité

Son retour en France dimanche matin à l’aéroport de Roissy a déjà livré quelques indices : DSK a emprunté un vol standard et n’a pas brouillé les cartes en achetant plusieurs billets à son nom.

Il a ensuite décidé de faire face à la meute de journalistes venus l’accueillir : point de porte dérobée ni de visage dissimulé, DSK s’est frayé un chemin parmi les photographes et est directement rentré chez lui sans tenter de semer le cortège de journalistes.

Une réhabilitation "à la hauteur de l'humiliation subie"

Son passage lundi au siège du FMI était fidèle à cette ligne de conduite : DSK a présenté ses excuses sans s’attarder sur les accusations de Nafissatou Diallo. Autre indice, il est arrivé au FMI au volant de sa voiture, sans chauffeur.

"Dominique n'est pas homme à subir, Anne non plus. Il y a un honneur familial à défendre, face auquel ils veulent laver tout cela. Il faut que la réhabilitation soit à la hauteur de l'humiliation subie", a réagi dimanche Michelle Sabban, vice-présidente PS du Conseil régional d'Ile-de-France.

Des excuses pour ses premières déclarations ?

DSK ne s’est pas encore exprimé depuis son retour en France mais il se murmure qu’il pourrait être cette semaine l’invité du journal de 20 heures d’une grande chaîne. Il pourrait y présenter ses excuses au Français, comme il l’a fait devant ses anciens collaborateurs du FMI. Selon des informations Europe 1, Dominique Strauss-Kahn ne parlera pas de ce qu'il s'est passé dans la suite 2806, c'est en tout cas ce que lui conseillent ses avocats.

"Aujourd'hui, c'est famille, famille, famille. Puis il va être tout à sa tâche de préparer un message fort, solennel. L'essentiel, c'est le contenu de son message qu'il prépare et fera peut-être devant différentes chaînes", a confié dimanche soir un de ses proches.