Quatennens : "Macron veut le remplacement du chômage par la précarité"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le député du Nord de La France insoumise a critiqué la réforme du Code du travail, plaidant pour une relance de l’activité. 

INTERVIEW

C’est le grand combat de La France insoumise en cette rentrée. Jean-Luc Mélenchon et ses troupes entendent bien être en première ligne dans la lutte contre les ordonnances réformant le code du travail. "Les ordonnances ne vont pas créer d’emplois", a affirmé Adrien Quatennens dimanche dans le Grand rendez-vous Europe 1/CNews/Les Echos. Le député du Nord a également réclamé "qu’on s’interroge sur la qualité de l’emploi qui va être créé".

"Remplacer le chômage par la précarité". "L'OCDE a fait la démonstration qu’il n’y a pas de corrélation entre le contenu du droit du travail et la politique d’embauche. Ce n’est pas le droit du travail qui crée de l’emploi en France, c’est le niveau de l’activité", a encore affirmé Adrien Quatennens. "La question est celle de la réalité de l’emploi derrière. Le projet de Macron ici, c’est le remplacement du chômage de masse par la précarité de l’emploi. Quelle est l’étape suivante, c’est les jobs à un euro à l’allemande ? C’est ça qu’on veut. Nous avons mieux à faire."

"On va libérer les entreprises de force" ? La France insoumise, elle, prône le soutien de l’activité. "Sur un tas de dispositions de cette loi, on dit qu’on va libérer les entreprises sur des choses qu’elles ne réclament pas. On va les libérer de force ? L’économie du pays a besoin d’une relance de l’activité", a affirmé Adrien Quatennens. "La planification écologique que nous appelons de nos vœux, c’est 300.000 emplois. C’est plus enthousiasmant de se lever le matin en se disant que l’emploi est corrélé à de grands défis humains auxquels il nous faut répondre", a conclu le député du Nord.