Valls réplique à Sarkozy : "il faut être grand, pas petit"

  • A
  • A
Valls réplique à Sarkozy : "il faut être grand, pas petit"
@ AFP/LIONEL BONAVENTURE
Partagez sur :

Le Premier ministre réagissait aux critiques du président de l'UMP sur son emploi du mot "apartheid".

Manuel Valls avait choqué à droite et embarrassé à gauche en parlant mardi d'"un apartheid territorial, social, ethnique qui s'est imposé à notre pays". Et s'était attiré les critiques de Nicolas Sarkozy, qui dit s'est mercredi "consterné" par ses propos. "Dans ces moments-là, tout le monde, et à commencer par les responsables politiques, ceux qui gouvernent, comme ceux qui hier ont gouverné, doivent être grands, pas petits, se hisser au niveau de l'exigence des Français", a rétorqué le Premier ministre, interrogé sur ce sujet jeudi, en reprochant au président de l'UMP de vouloir "briser l'esprit du 11 janvier".

"Dans ces moments-là, il ne faut pas penser à soi, il ne faut pas penser à je ne sais quelle échéance", a affirmé Manuel Valls. "Vous croyez que moi, ou nous, allons perdre du temps à ce type de polémique?"



"Une politique du peuplement". Que compte faire Manuel Valls pour répondre à son diagnostic d'un "apartheid" en France ? Le Premier ministre a annoncé jeudi "une politique du peuplement" contre la "ghettoïsation" qui menacerait certains quartiers. Manuel Valls a aussi annoncé la tenue, début mars, d'un comité interministériel "consacré à la lutte contre les inégalités" dans les quartiers sensibles, après une "phase de débats" pour déterminer comment "rendre nos politiques publiques plus visibles". Patrick Kanner, le ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Myriam El-Khomri, secrétaire d'Etat à la Politique de la Ville, ont été chargés d'organiser ces débats, a ajouté le Premier ministre.

>> LIRE AUSSI - "Apartheid" : Sarkozy "consterné" par le mot de Valls