Quand un sénateur UMP regrette Kadhafi

  • A
  • A
Quand un sénateur UMP regrette Kadhafi
@ MaxPPP
Partagez sur :

WEB - Philippe Marini a suscité de nombreuses réactions outrées sur Twitter après une sortie sur les réfugiés africains.

Le tweet polémique. Le président de la commission des finances du Sénat, Philippe Marini, fait le buzz sur Twitter après ses propos sur les migrants au large de Lampedusa. Le sénateur y regrette explicitement le Colonel Kadhafi, qui, avec "sa poigne de fer", contrôlait l’immigration du continent africain, vers l’Europe.



Concernant les migrants, "chacun est rempli de compassion face à leur malheur", a-t-il assuré un peu plus tard sur BFM TV. "Mais d'où viennent-ils ? Des côtes africaines où il n'y a plus d'Etat, il n'y a plus que des bandes, souvent islamistes, qui font leurs affaires sur leur dos". "On ne peut pas accueillir sans limite des personnes déboussolées que l'Europe ne peut pas intégrer", a-t-il encore poursuivi.

WOS1303181313

Le PS crie au scandale...Laurence Rossignol, sénatrice socialiste de l'Oise, est aussi porte-parole du Parti socialiste. Et après avoir dénoncé sur Twitter le message de Philippe Marini, elle a envoyé aux rédactions un communiqué du PS dans lequel elle demande à Jean-François Copé, président de l'UMP, de se désolidariser des propos du sénateur : "Philippe Marini, déjà soutien actif du dictateur syrien Bachar El Assad, manifeste une grande sympathie pour les dictateurs qui massacrent leurs peuples. Ces propos sont extrêmement choquants par leur absence totale d'émotion et de compassion indignes d'un responsable politique. Là où les humanistes voient d'abord un drame humain, lui ne voit qu'immigration clandestine et invasion. Sa vison d'une Europe idéalement entourée de dictateurs chargés de l'isoler de la misère du sud devrait faire honte à l'UMP. Nous demandons solennellement à M. Copé de s'en désolidariser et les condamner."

08.06 pierre lellouche capture europe 1 930620

© Capture Europe 1

... mais pas l'UMP. Alors que la porte-parole du PS a demandé au patron de l'UMP de condamner les propos de Philippe Marini, Pierre Lellouche, député UMP de Paris, a soutenu son collègue, samedi au micro d’Europe 1 : "il n’a pas complètement tort sur le fond. Il est sûr que Kadhafi avait cette utilité, de façon un peu égoïste pour nous, de faire la police. Il était maître chez lui, sa dynastie restait au pouvoir en échange de quoi il faisait la police des frontières chez nous", a-t-il déclaré.