Quand Raquel Garrido épingle "Le Canard Enchaîné"... aux côtés du blogueur Jeremstar

  • A
  • A
Quand Raquel Garrido épingle "Le Canard Enchaîné"... aux côtés du blogueur Jeremstar
La porte-parole de La France insoumise s'est défendue des révélations du "Canard Enchaîné" dans une vidéo tournée aux côtés du blogueur de téléréalité Jeremstar.@ Capture d'écran
Partagez sur :

La porte-parole de La France insoumise s'est défendue des révélations du "Canard Enchaîné" dans une vidéo tournée aux côtés du blogueur de téléréalité Jeremstar.

L'avocate Raquel Garrido, porte-parole de La France insoumise, "a du mal pour Le Canard Enchaîné" qui ne "balance que des bêtises" sur elle, a-t-elle raillé vendredi dans une petite vidéo sur internet aux côtés du blogueur Jeremstar.

"Ça demande de la déontologie de dire que Le Canard Enchaîné s'est trompé. Mais moi j'ai du mal pour Le Canard Enchaîné", a déclaré Raquel Garrido au sujet de l'hebdomadaire, qu'elle qualifie "d'icône de la presse française". "Ça fait un mois qu'il balance que des bêtises sur moi", a-t-elle renchéri.



Un échéancier pour payer ses cotisations. Le Canard Enchaîné avait révélé dans son édition de mercredi que l'avocate n'avait pas payé ses cotisations sociales à la caisse de retraite des avocats depuis six ans, ni ses cotisations à l'Ordre des avocats depuis un an. L'avocate a convenu d'un échéancier pour payer ses cotisations auprès de l'Ordre des avocats, avait précisé mercredi le Barreau de Paris. La Caisse nationale des barreaux français (CNBF), l'organisme de gestion des pensions de retraite des avocats, a pour sa part qualifié d'"inexactes" ces informations.

"Je ne suis pas une actrice de téléréalité". "La vérité c'est qu'il y a aussi beaucoup, beaucoup de mensonges qui sont dits sur moi. Ma caisse de retraite a répondu au Canard Enchaîné qui avait balancé des inexactitudes sur moi", a souligné Raquel Garrido, qui s'exprimait sur le réseau social Snapchat, sur le compte du blogueur vedette Jeremstar, chroniqueur comme elle dans l'émission de C8 Les Terriens du dimanche.

"L'intrusion dans la vie privée c'est peut-être quelque chose qui est habituel dans le monde de la téléréalité mais qui n'est pas habituel dans la vie quotidienne, qui n'est pas forcément justifié. Moi je ne suis pas actrice de téléréalité", s'est encore défendue Raquel Garrido, qui ne s'était jusque-là pas exprimée sur ces révélations.